Direction des investigations judiciaires : Confusion autour du cas Abdoul Sacko…

CONAKRY- Comme annoncé, le coordinateur du forum des Forces Sociales s’est présenté ce vendredi 17 mars 2023 à la direction des investigations judiciaires de la gendarmerie nationale, accompagné par ses avocats.

Lors de l’audition de ce matin, Abdoul Sacko a été entendu sur procès-verbal par les enquêteurs, a révélé Me Salifou Béavogui.

« Monsieur Abdoul Sacko a été entendu sur procès-verbal. Le jour où les enquêteurs auront encore besoin de lui, ils vont l’appeler… Maintenant, on n’a plus d’engagement vis-à-vis de la direction des investigations judiciaires », a expliqué l’avocat.

Selon une autre source proche du dossier de cet activiste, les officiers de police judiciaire (OPJ) auraient annoncé à Abdoul Sacko qu’ils n’avaient mandat de l’arrêter. Ils auraient ajouté que ce n’est pas eux qui l’ont arrêté. Par conséquent, de quitter les lieux.

« Les gendarmes de la direction centrale des investigations judiciaires ont dit que ce ne sont pas eux qui l’ont arrêté, qu’ils n’ont rien à faire. Donc, de quitter là-bas, ils ne feront pas de rapport.

le dossier est clos, c’est classé », a révélé une source interrogée par un journaliste d’Africaguinee.com.

Abdoul Sacko a été arrêté par des gendarmes le 11 mars 2023 alors qu’il était dans la circulation avec un de ses collaborateurs.

Conduit le même jour à la direction des investigations judiciaires de la gendarmerie, il a été retenu là-bas jusqu’à tard dans la soirée avant que lui et son ami Ismaël Diallo ne soient libérés. Il a été sommé de se présenter le 13 mars devant les gendarmes enquêteurs.

Sa libération est l’une des conditions exigées par les Forces Vives de Guinée pour participer au dialogue piloté par les leaders religieux.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le 17 mars 2023 14:58

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces