Dialogue en Guinée : Réponse de la mouvance attendue, pessimisme chez l’opposition

Des acteurs politiques guinéens

CONAKRY-Les tractations informelles en vue de trouver une solution consensuelle avant les élections se poursuivent entre les acteurs politiques guinéens. La mouvance présidentielle devrait répondre à la contreproposition de l’opposition demain mercredi 22 juillet 2015, a appris Africaguinee.com.

Les parties prenantes au dialogue politique interguinéen (mouvance-opposition) peinent encore à s’entendre à moins de trois mois de l’élection présidentielle. L’opposition qui émet des réserves  sur la composition de la CENI et surtout les délégations spéciales, a fait une proposition de sortie de crise qu’elle a soumise au ministre de la justice qui l’a transmis à la mouvance présidentielle.

Joint au téléphone par notre reporter, le porte-parole de l’opposition a confié ce mardi que la réponse du camp présidentiel devrait tomber demain mercredi. Toutefois, Aboubacar Sylla ne se fait pas trop d’illusion. Selon le leader de l’union des forces du changement (UFC) l’opposition attend cette réponse sans trop d’optimisme.

« Nous savons que tout ça est un jeu pour faire trainer les choses, jouer à la montre pour gagner du temps encore. Puisque c’est ça la spécialité du Président de la République et de sa mouvance. Ça bientôt un mois qu’on n’a pas avancé, on a dit qu’on va faire des contacts informels, là aussi ça n’avance pas. On a fait une proposition qu’on a envoyée à la mouvance, ça fait au moins deux semaines sans réponse. On a attend jusqu’à la dernière minute pour qu’on se rende compte que rien n’est possible  avant les élections. C’est le même jeu qui continue depuis 2013 », a expliqué le porte-parole de l’opposition, faisant remarquer que beaucoup d’acteurs impliqués dans les négociations sont absents du pays.

En effet, le représentant spécial du secrétaire général des nations-unies en Afrique de l'Ouest, Mohamed Ibn Chambas, le représentant de l’organisation internationale de la francophonie sont tous absents du pays. Même le ministre de la justice, Cheick Sako qui préside le dialogue, est absent de Conakry depuis le week-end.   

Interrogé sur la même question, Dr Saliou Béla Diallo a indiqué qu’au niveau de la mouvance, ils n’ont pas encore finalisé « leur réponse ». Toutefois, a-t-il dit, probablement, elle devrait tomber demain.

Le Gouvernement qui est l’intercesseur entre les deux parties, assure pour sa part qu’il sera impartial et équidistant entre les deux camps. « On est en train d’affiner pour que les points de vus se rapprochent. Encore une fois, je profite pour dire que le Gouvernement a  un rôle à jouer dans ce dialogue. On sera impartial et équidistant entre les deux parties. Je tiens à le réitérer», a rassuré le  ministre de la justice, Cheick Sako.

Affaire à suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel :  (00224) 655 31 11 12

 

Créé le 21 juillet 2015 17:16

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

logo-fondation-orange_3