Détournements et Corruption: les ministres Bah Ousmane et Mohamed Traoré impliqués?

bah_ousmane_3

CONAKRY-Y a-t-il eu des détournements de fonds au département des Travaux publics ? Selon une note , des contrats de plusieurs milliards de francs guinéens  pourraient éclabousser plusieurs ministres Bah Ousmane et Mohamed Traoré.

Après la plainte déposée par deux ONGs de défense des droits de l’homme contre Bah Ousmane et Mohamed Traoré, respectivement ministre Conseiller à la Présidence et ministre des travaux publics, pour détournement de deniers publics, une note qui pourrait embarrasser les deux sieurs est parvenue à notre rédaction. Dans cette annotation, il y a un écart d’un peu plus de trois (3) milliards entre le montant initial à la signature des contrats et le montant qui auraient été payés après l’exécution des travaux d’entretien mécanisé des routes en terre phase1-1 2013 : LOT10 et LOT11.

Selon les informations, contenues sut cette note (Procès verbal d’ouverture des offres relatifs aux travaux d’entretien mécanisé des routes en terre phase1-1 2013 : LOT1………………………….LOT11),  la séance d’ouverture des offres été effectué le18 décembre 2013, sur observation d’un Représentant de l’Union européenne, ADJALO Jean.

L’appel d’offre, avait eu soixante (60) soumissionnaires. Le classement final des offres qui n’ont pas été éliminées en cours d’évaluation a été arrêté comme suit, dans l’ordre des offres financières corrigées d’éventuelles erreurs arithmétiques :

LOT10 : la société retenue est SLM & TPB (société de location de matériels et travaux publics bâtiments) avec une offre de : 3 368 665 626 GNF.

Mais dans le marché n°048/EM/O/FER/DNER/2013, sur financement du FER (fonds d’entretien routier) exercice 2013 pour les travaux d’élimination des points critiques de la route nationale en terre Kankan (sana)-Kérouané-konsankoro RN1, Tronçon Kankan (sana)-PK12 Bakouma (72Km) RN1 LOT10, on trouve au niveau de la désignation : Montant TTC (toute taxe comprise) : 4 930 841 109,08 GNF ; soit une différence de plus de :  1 561 millions et quelque de francs guinéens non justifiés.

Sur le LOT11 : la société retenue est selon nos informations, EGUITEC-PLUS avec une offre de : 4 110 487 318 GNF.

Marché n°047/EM/O/FER/DNER/2013, Financement : FER. Pour exécution des Travaux d’élimination des points critiques de la route nationale en terre Kankan (sana)-Kérouané-KonsankoroRN1, Tronçons PK72 (Bakouma)-Kérouané-konsankoro (73KM) RN1.

Au niveau de la désignation, on trouve : montant TTC : 5 806 660 079 GNF, soit une différence de plus de : 1 685 millions et quelque francs guinéens non justifiés.

Ce marché ne deviendrait définitifs qu’après son visa par le Directeur général du Fonds d’entretien routier, son approbation par le ministre d’Etat chargé des travaux publics et des transports, l’accomplissement de la formalité d’enregistrement à la Direction nationale des impôts et sa notification par le Directeur national de l’entretien routier. Ce qui aurait été fait les sieurs : Mohamed Traoré du FER, Benjamin Sandouno de la DNER, le ministre El hadji BAH Ousmane et les Entrepreneurs : Naby Issa Camara Entrepreneur d’EGUITEC-PLUS et Aguibou Thiam de la SLM & TPB.

Rappelons déjà que la semaine dernière trois ONGs, avait annoncé par voie de presse que les ministres  Mohamed Traoré et Bah Ousmane, sont accusées de ‘’fausse écriture, détournement des deniers publics, trafic d’influence, corruption et suppression des documents’’. En conséquence une plainte a été déposée à leur encontre.

Pour ces ONGs, les faits se résument comme suit :  ‘’dans le cadre de l’entretien des routes entre le rond-point Gbessia-yimbaya, situées dans la banlieue Nord de Conakry  (lot_004 /EPC/0/DNER/FER/13_BECOTRAP), pont 8 Novembre-la grande Mosquée, situé à la rentrée de la presqu’il de Kaloum, centre d’affaires et administratif (0037/ASS/0/DNER/FER/13_GETIPRESS) et Bakouna- Kousankoro (00C 47/EPC/0/DER/13 _ EGUITE  PLUS), situé à l’intérieur du pays, un appel d’offre pour l’exécution des travaux a été lancé.  Plusieurs entreprises ont soumissionné en tenant compte de leurs expertises et capacités financières. Une commission sélectionna les offres les plus intéressantes et adjugea les marchés. A la fin des travaux, ces entreprises déposèrent leurs factures conforment aux dispositions des contrats qui les lient au département des Travaux Publics. C’est en ce moment que M. Mohamed Traoré, à l’époque Directeur Général du Fond d’Entretien Routier (FER), intima les entreprises concernées de surévaluer les factures et les lui soumettre pour signature. Sur la base de ces factures fallacieuses, des instructions furent données afin d’effectuer le payement’’.

Affaire à  suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 935 132

Créé le mercredi 19 mars 2014 5:12

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

UNICEF

LONAGUI

ARPT

LafargeHolcim

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

TotalEnergies

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

logo_smb_2
edg
Siège de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS)