Détention de Foniké et Ibrahima Diallo : l’ONU demande des comptes à la junte…

Oumar Sylla Foniké Mengué, Coordinateur national du FNDC et Ibrahima Diallo chargé des opérations

CONAKRY- C’est une pression supplémentaire sur les autorités de la transition en Guinée. Dans un document de sept (7) pages dont copie est parvenue à Africaguinee.com, un pool de responsables onusiens en charge des questions de droits de l’Homme, a interpelé le Président de la transition guinéenne et son Gouvernement sur la détention de Oumar Sylla Foniké Mengué et d’Ibrahima Diallo, deux cadres du FNDC arrêtés début août dernier, suite à des manifestations organisées fin juillet à Conakry.

La note (consultable en bas de l’article, ndlr) est cosignée par la Rapporteuse spéciale sur la situation des défenseurs des droits de l'homme, le Groupe de travail sur la détention arbitraire, la Rapporteuse spéciale sur la promotion et la protection du droit à la liberté d'opinion et d'expression et le Rapporteur spécial sur le droit de réunion pacifique et la liberté d'association.

Ils font état de leur vive préoccupation sur des informations qu’ils ont reçus relatives à des allégations d’arrestations arbitraires, et de la dissolution du FNDC (front national pour la défense de la constitution). Concernant ces deux dirigeants du FNDC, ils demandent aux autorités de la transition de leur fournir des explications sur les points suivants :

1. Veuillez nous fournir toute information ou tout commentaire complémentaire en relation avec les allégations susmentionnées.

2. Veuillez nous fournir des informations sur les motifs juridiques justifiant l'arrestation et la détention des MM. Sylla et Diallo, ainsi que les motifs factuels justifiant les accusations portées contre eux.

3. Veuillez fournir des informations sur les mesures prises et les garanties adoptées par les autorités afin de permettre aux défenseurs de droits humains d’exercer leurs droits légitimes à la liberté d’expression, de manifestation pacifique et d’association, et mener à bien leur travail légitime librement et dans un environnement sûr et favorable, sans actes d'intimidation et de harcèlement de quelque sorte que ce soit, en Guinée.

4. Veuillez fournir des informations détaillées sur les mesures prises pour assurer les garanties fondamentales accordées aux individus en détention, et spécifiquement à MM. Sylla et Diallo, notamment le droit à être assisté par un avocat de son choix, le droit de contacter ses proches, l'accès régulier à l'eau et à la nourriture et des conditions sanitaires acceptables pour tous les détenus. Veuillez indiquer en quoi ces mesures sont compatibles avec les obligations internationales du Gouvernement de votre Excellence en matière de droits humains.

5. Veuillez préciser les motifs juridiques justifiant la dissolution du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) et indiquer en quoi cette procédure est compatible avec les obligations internationales du Gouvernement de votre Excellence en matière de droits humains.

« Nous serions reconnaissants de recevoir une réponse de votre part à ces questions dans un délai de 60 jours. Passé ce délai, cette communication, ainsi que toute réponse reçue du gouvernement de votre Excellence, seront rendues publiques sur le site internet rapportant les communications », ont-ils précisé.

A suivre…

Africaguinee.com.

Créé le 14 décembre 2022 10:10

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , , ,

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces