Desserte en électricité : Des précisions sur les raisons des coupures à Conakry…

CONAKRY- Qu’est-ce qui explique le regain des coupures intempestives de courant dans les ménages à Conakry ? EDG est-elle en manque de production ? Faut-il craindre un retour des fameux délestages ? Africaguinee.com a interrogé M. Naby Moussa Camara, chef de département de la communication à Électricité De Guinée (EDG). Il apporte des précisions.

« Nous avons deux types de coupures. Le premier peut être lié à une panne et le second peut être lié à des travaux d’entretiens. La desserte d’électricité, c’est comme une voiture, de temps en temps, il faut entretenir les équipements. Ça, nous le faisons.  On investit aussi sur le réseau d’extension. Donc à ce niveau, il y a des coupures, puisque nous ne pouvons pas travailler sous tension.

C’est ce qui fait ces coupures de courant. Et vous allez voir par exemple, certains quartiers des hautes banlieues se sont créés bien avant que le service public ne s’implante. Cela va de soi que pour ces quartiers-là, il faut un réseau en bonne et due forme. A ce niveau, EDG à travers les bailleurs de fonds ou le ministère de l’énergie, fait la demande de coupure pour un temps pour essayer de tirer les câbles dans ces zones-là. Le premier niveau de coupure, c’est quand il y a une panne de transformateur, de câbles… », explique Naby Moussa Camara, chef de département de la communication à EDG.

Ce qu’il faut retenir aussi, précise-t-il, le réseau est soumis maintenant à un fort usage : « Avant l’arrivée du couple Kaléta-Souapiti, c’était des réseaux qui tournaient pour 12 heures, comme les gens l’appelaient ‘’tour à tour’’. Maintenant, on a des réseaux qui sont là avec un courant 24h sur 24h. Donc, ça occasionne des fois des coupures ou des pannes qui peuvent survenir sur les réseaux. C’est soit des câbles ou carrément des transformateurs qui sont en surcharge qui tombent en panne. Nous utilisons maintenant assez d’équipements dans nos maisons. Tout cet ensemble de facteurs peuvent occasionner une coupure qui est différent d’un délestage, pour insuffisance de productions. Nous avons suffisamment de production énergétique en Guinée », assure ce responsable d’EDG.

Quid des centrales thermiques ?

Des centrales thermiques propres à EDG fonctionnent de nos jours. Selon M. Camara, elles viennent stabiliser le réseau ou en appui. L’avantage, cela permet de ne pas faire fonctionner les barrages H24. Les deux peuvent évoluer en système de rotation.

« Ce mixte-là, on continue à le faire bien que nous sommes conscients que l’objectif c’est d’avoir 100% d’hydraulique », a indiqué Naby Moussa Camara.

 Cas d’incendies…

A Conakry, les incendies d’origine électrique sont fréquents. La société électricité de Guinée est souvent indexée d’être à la base de ces faits. Que répond EDG ?

« C’est comme quelqu’un qui fait une tuyauterie dans sa maison et quand il y a fuite d’eau, il va dire que c’est le fabricant du tuyau qui est responsable. Donc, les médias et EDG doivent sensibiliser et responsabiliser nos citoyens dans ce sens. Les équipements électriques utilisés par les citoyens dans leurs maisons, nous ne les conseillons pas ; nous ne les aidons pas dans le choix ni dans les moyens qu’ils mettent dans les maisons. Lorsqu’il y a incendie, c’est vraiment regrettable, mais on ne doit imputer cette responsabilité à EDG. Lorsqu’il y a incendie sur les équipements de EDG, elle est responsable parce que là, c’est des équipements de service public.

Lorsque la panne ou l’incendie vient de ces postes ou ces équipements, nous en sommes responsables. Mais au-delà de votre disjoncteur, vous en êtes responsables de ça. Dans la conscience collective, les médias, la protection civile et tous les acteurs qui évoluent dans ce milieu, nous devons remettre cette problématique d’incendie à un débat plus large et non de trouver le bouc émissaire facile qu’est l’Électricité de Guinée. Parce qu’il s’agit carrément de sécurité et de vie des personnes qui habitent dans une maison », a interpelé M. Camara.

Paiement des factures

La société EDG conseille les citoyens de payer leurs factures : « EDG a besoin de moyens pour dépanner, maintenir ses réseaux, câbles et même votre transformateur. Si vous ne payez pas vos factures, vous attendez que votre transformateur se gâte, ça va être compliqué pour EDG de venir réparer. Nous appelons la population à s’acquitter de ce qu’elle consomme.

Deuxième niveau, il faut modérer la consommation. Nous sommes une population assez modeste. Nous ne pouvons être dans une maison ‘’entrée-coucher’’ et avoir tous les équipements d’une villa dedans et s’étonner d’avoir une facture de 500 mille. Nous devons interpeler nos concitoyens à faire de l’économie d’énergie dans ce sens-là, pour permettre à tout le monde à la fin du mois ou chaque deux mois, de pouvoir payer sa facture normalement. Il faut être un bon citoyen. Tout ce qu’on consomme, on veille à ce qu’on paye.

EDG est dans la dynamique de dématérialisation à travers les payements mobiles. Ainsi fait, les clients n’auront pas besoin d’attendre des agents de zone pour qu’ils livrent leurs factures. Ils pourront payer via cette plateforme », annonce M. Camara.

Dansa Camara DC

Pour Africaguinee.com

Créé le 24 avril 2023 18:23

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces