Des ennuis pour l’imam Mahmoud Dicko: Le passeport du chef religieux confisqué…

BAMAKO- L’influent religieux malien Mahmoud Dicko commence à avoir des ennuis dans son pays. Le passeport de cet imam qui a été au cœur de la contestation qui a abouti en août 2020 à la chute d’IBK, a été confisqué, ce jeudi 22 juin par les autorités aéroportuaires de Bamako.

Le religieux était en provenance de la capitale mauritanienne, Nouakchott, où il a participé à une réunion consultative entre chefs religieux et traditionnels au sahel et au Soudan, selon l’agence Apanews.

Les raisons de la confiscation du passeport de l’imam Dicko ne lui ont pas été notifiées par les autorités aéroportuaires, rapporte la même source. Le religieux a toutefois été autorisé à rentrer librement chez lui.

Ses relations avec les autorités issues du coup d’Etat du 20 août 2020 se sont fortement dégradées. A la veille du scrutin référendaire du 18 juin 2023, l’Imam Dicko n’avait pas mâché ses mots contre la gestion de la transition par le régime du colonel Assimi Goita.

« Je ne collabore jamais avec des gens qui ont confisqué la lutte du peuple, et qui sont en train de bâillonner ce même peuple », a martelé l’imam Mahmoud Dicko à la veille du scrutin dont le taux de participation est moins de 40%.

L’imam qui a battu campagne pour le « non » est opposé à la laïcité. « Nous devons combattre cette laïcité qui autorise certains à s’en prendre à l’islam », disait-il.

Entre 2019 et 2020, ce leader religieux très suivi et respecté par ses partisans a joué un rôle important dans la chute du régime de feu Ibrahima Boubacar Keita (1945/ 2022), président de la république du Mali du 4 septembre 2013 au 18 août 2020.

Siddy Koundara Diallo 

Pour Africaguinee.com

Créé le 22 juin 2023 21:39

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces