Demande d’annulation du scrutin législatif en Guinée : Les précisions de Sidya Touré de l’UFR

22900

 

CONAKRY- Pendant que la cour suprême commence à examiner les requêtes déposées par les différentes formations politiques engagées dans la compétition électorale, les partis politiques de l’opposition eux, exigent en même temps l’annulation du scrutin législatif. N’y a-t-il pas une contradiction entre dépôt de recours et demande d’annulation ?
 
« Non ! » réplique Sidya Touré, président de l’Union des Forces Républicaines (UFR) lors d’un entretien téléphonique avec notre rédaction. Selon lui, cette ‘’attitude’’ a été adoptée par l’ensemble des partis politiques de l’opposition républicaine. 
 
« Ce n’est pas une contradiction. Nous sommes dans un processus et il y a des étapes. Les anomalies qui sont constatées relèvent des incompétences notoires de la CENI. Et si la cour suprême ne corrige pas ces anomalies, nous disons qu’il faut annuler le scrutin. Donc, c’est une décision importante  dans le processus électoral », affirme l’opposant.
 
Quant au soutient de l’UFR à une éventuelle candidature du parti de l’Union pour le progrès de la Guinée (UPG) de Jean Marie Doré, Sidya Touré répond : « C’est un débat qui n’est pas de mise actuellement à l’UFR ».
 
Récemment, l’ancien premier ministre de la transition Jean Marie Doré a affirmé à Africaguinee.com que l’Assemblée nationale « est taillée » à ‘’sa’’ mesure.
 
Du côté du parti présidentiel, de sources concordantes, plusieurs candidatures seraient en vue pour briguer la présidence du futur parlement. 
 
A suivre !
 
  Aliou BM Diallo
   Pour Africaguinee.com
   (+224) 664 93 46 24
 
 
Créé le 29 octobre 2013 19:07

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces