Délocalisation du dialogue : « C’est inacceptable et non négociable… », dixit Dr Faya

Dr Faya Milimono, président du Bloc Libéral

CONAKRY-Lors du Sommet de la Cedeao (communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest) tenu ce 04 décembre à Abuja, les Chefs d’Etat ont demandé aux autorités de la transition guinéenne, de mener un dialogue inclusif, quitte à le délocaliser dans une capitale d’un des Etats de la sous-région.

Interrogé par Africaguinee.com sur cette recommandation, Dr Faya Milimouno, leader du bloc libéral, a indiqué que rien ne justifie à ce stade une délocalisation du dialogue déjà en cours en Guinée.

« Rien ne peut justifier qu’on dise que le dialogue n’est pas possible en Guinée. Le processus de dialogue a été lancé. Il y a eu des efforts pendant des mois pour que tout le monde accepte de venir autour de la table. Il n’a jamais été question que quelqu’un soit exclu », a indiqué M. Milimouno.

Si les leaders ouest-africains ont recommandé la délocalisation, si nécessaire, du dialogue dans une capitale d’un des pays de la Cedeao, c’est en partie à cause des leaders politiques en « exil ». Notamment les anciens Premiers ministres Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré dont la sécurité ne serait pas totalement garantie. Une éventualité jugée inacceptable et inenvisageable par M. Milimouno.

« Comment est-ce qu’on peut conclure qu'il ne soit pas possible de faire le dialogue en Guinée ? On ne peut pas en ce qui nous concerne, même penser que qu’on puisse envisager transférer le dialogue inter-guinéen en dehors du pays. Ce sera inacceptable et non négociable. Donc, s’il est question qu’un acteur quelconque ait été empêché de participer au cadre de dialogue, on peut comprendre.

Ou bien la CEDEAO doit être un peu plus explicite, est-ce que ça veut dire que monsieur Turay endosse les préalables posés par le trio, qui consiste entre autres, à interférer avec la procédure judiciaire pour consacrer l’impunité dans le pays.

Je pense que, contrairement à ce qui s’est passé en 2008, 2009 et 2010, cette fois, il faut que la Guinée soit dans la sérénité, qu’elle se fasse respecter parce qu’il n’y a aujourd’hui, aucune raison qui puisse permettre que le dialogue ne puisse pas se tenir en Guinée », a martelé M. Milimouno. 

Nous y reviendrons !

Dansa Camara DC

Pour Africaguinee.com

Créé le lundi 5 décembre 2022 10:17

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , , ,

LafargeHolcim

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

acw_300x250-2

TotalEnergies

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

gac_logo_french_cmyk_1
329730080_715074006941324_6437382728272487457_n
Logo Orange Mobile
ue_giz_
imsu_pix_2
logo_principal_0
193885225eab1373a5aa66
Bakary Sylla, DG de la CNSS
193885225eab1373a5aa66
Logo de Guinea Alumina Corporation S.A. "GAC "