Déguerpissement des sinistrés de Coronthie : Le cri de cœur de Mafoudia Camara, veuve et mère de plusieurs enfants…

CONAKRY-Le 7 mai dernier, le Gouvernement de Transition avait annoncé sa décision de mettre à la disposition des sinistrés de l’explosion du dépôt pétrolier de Kaloum des montants pour faciliter leur déménagement.

Cette annonce a suscité une vague de polémique et d’inquiétudes chez les concernés. Cette situation a même provoqué des remous dans les quartiers Tombo et Coronthie, épicentre de la zone sinistrée. Ce vendredi 17 mai 2024, un de nos reporters est allé à la rencontre d’une veuve, victime du drame de Kaloum.

Madame Mafoudia Camara réside au quartier Coronthie 2 avec ses enfants « orphelins ». Elle exprime des inquiétudes face à ce projet de déménagement des sinistrés. Cette mère de plusieurs enfants explique qu’il est très difficile de se trouver un logement à Conakry pendant la saison hivernale surtout pour une veuve.

« Depuis l’explosion de ce dépôt d’hydrocarbures, notre situation a négativement changé. Mon bâtiment n’est certes pas tombé mais il porte les impacts de l’explosion. Seule nos toilettes avaient été hors d’usage. C’est moi qui me suis battue pour les réhabiliter à mes propres frais. Le gouvernement s’était engagé à nous indemniser mais jamais il ne l’a fait. Ce n’est que tout récemment que j’ai reçu deux sacs de riz.  

Il sera très difficile pour nous qui n’avons ni moyen ni soutien de faire face à cette situation. Avoir une maison en location à Conakry c’est être disposé à payer plusieurs mois d’avance et certains n’acceptent pas d’héberger des femmes qui ne sont pas avec leurs époux », a-t-elle déclaré.

Au quartier Coronthie 2, la quasi-totalité des bâtiments est impactée. Pour Mafoudia Camara ce projet de déménagement pourrait avoir des conséquences graves sur son quotidien mais aussi sur celui de ses enfants. Avec les grandes pluies qui ont déjà commencé, le moment n’est favorable à aucun changement de domicile surtout pour une veuve qu’elle est.

Dans son plan, le gouvernement prévoit une somme de 2 000 000 Gnf pour chaque concessionnaire et 1 000 000 pour chaque locataire, comme frais de déménagement. Il a aussi annoncé un montant de 2 500 000 gnf par mois et pour chaque locataire sur une période de 7 mois et de 24 mois pour chaque concessionnaire. Mafoudia Camara trouve ces propositions intéressantes mais demande aux autorités de faire mieux.

« Nous savons que l’État a la volonté donc s’il veut qu’on déménage, il serait mieux de trouver un endroit commun pour nous recaser avant les grandes pluies et après la rénovation on retourne. De toutes les façons nous sommes derrière les autorités comme ce sont elles qui ont la force et le pouvoir. Aujourd’hui la souffrance est à notre porte. Les enfants sont trop petits et nous n’avons pas les moyens« , s’inquiète la veuve.

Sayon Camara

Pour Africaguinee.com  

Créé le 18 mai 2024 07:40

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_