Damaro Camara du RPG Arc-en-ciel : « Nous avons été surpris par l’ampleur de notre victoire… »

El hadj Amadou Damaro Camara, Président du Groupe Parlementaire RPG Arc-en-ciel

CONAKRY- La victoire du président Alpha Condé au premier tour de l’élection présidentielle suscite des réactions. Dans les rangs même du camp présidentiel, certains responsables ne cachent pas leur surprise. C’est le cas du député Amadou Damaro Camara est partagé entre satisfaction et surprise.

‘’Nous avons été surpris par l’ampleur de notre victoire, comme l’opposition a été surprise par l’ampleur de son désastre et de sa débandade.  C’est ça la réalité. On estimait que nous étions bien préparés, mais nos militants ont répondu au-delà de nos espérances, au-delà ce qu’on attendait d’eux. Mais c’était une surprise agréable’’, a réagi le président du Groupe parlementaire du RPG-arc-en-ciel, interrogé par notre rédaction ce jeudi.

Les résultats provisoires de l’élection présidentielle proclamés par la CENI donnent le candidat sortant Alpha Condé vainqueur au premier tour avec 57.85% des suffrages. Des résultats contestés par l’opposition qui dénonce une mascarade électorale.  Répondant à cette accusation, l’honorable Amadou Damaro Camara estime que l’opposition est dans son droit de dénoncer des fraudes.

 « Les élections sont désormais derrière nous. Alors comme n’importe quel supporter quand ton candidat gagne tu as un sentiment de satisfaction.  Que l’opposition dénonce des fraudes, elle est dans son rôle. Mais il reviendra à la Cour Constitutionnelle qui va recevoir leurs revendications, de se déterminer là-dessus’’, a indiqué le parlementaire.

Trois sur les sept candidats malheureux de l’élection dont Cellou Dalein Diallo, ont exclu l’idée d’un pourvoi devant la Cour Constitutionnelle. Sur la question le président du Groupe parlementaire de la majorité présidentielle fait observer que tous les citoyens ont le droit de saisine devant les  institutions judiciaires, mais personne n’y est obligé.

‘’S’ils ont jugé nécessaire de ne pas la saisir, c’est leur plein droit’’, a martelé le député, qui défend la transparence, qui selon lui, a caractérisé le scrutin et balaie d’un revers de la main les allégations faites par l’opposition concernant l’expulsion de ses représentants dans les bureaux de vote en Haute-Guinée.

‘’Ce qui est certain, c’est qu’au lendemain du 11 octobre, tous les états-majors des partis, avec les moyens de communication que nous avons aujourd’hui,  avaient la situation approximative dans les 14.000 bureaux de vote. C’est quand ils ont vu la tendance avant même la fin du dépouillement officiel, qu’ils ont dénoncé ce qu’ils appellent mascarade’’, réplique le député du RPG.

Et d’assener : ‘’moi j’étais à Kérouané le jour du vote, j’ai sillonné plusieurs bureaux de vote, mais la première question que je posais toujours, c’est de savoir si l’opposition était représentée. On exclue quelqu’un  quand on a des doutes, mais de ce côté là, franchement c’est un fief du RPG, donc on n’avait absolument pas besoin de chasser qui que ce soit. Cependant, j’ai vu des oppositions à des faux assesseurs qui venaient plutôt pour empêcher le vote’’.

Les observateurs de l’Union Européenne ont dressé un sévère réquisitoire contre la CENI, tout en  qualifiant l’organisation de l’élection de ‘’lamentable’’. Une idée que ne partage le député du RPG. 

‘’Les observateurs n’ont pas dit que l’organisation étaient catastrophique ni lamentable, ils ont plutôt dit qu’il y a certes eu des problèmes de logistiqus, des insuffisances mais qui n’entachaient pas la crédibilité du scrutin’’, a-t-il soutenu.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 31 11 12 

 

Créé le 22 octobre 2015 14:42

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces