Dadis Camara révèle : « Alpha Condé avait infiltré l’armée et mon gouvernement…»

Moussa Dadis Camara à la barre du tribunal criminel de Dixinn

CONAKRY-Son malentendu avec les forces vives de la Nations a été à l’origine de la manifestation du 28 septembre 2009 qui a viré en bain de sang. Le capitaine Moussa Dadis Camara qui comparait à la barre du tribunal criminel de Dixinn a révélé ce qui a été selon lui, à l’origine du quiproquo entre lui et les leaders à l’époque.

« Pourquoi il y a eu quiproquo entre moi et les forces vives ? A l’époque, quand j’avais dit que j’ai pris le pouvoir sans effusion de sang, ce n’est pas moi, c’est Dieu. C’est parce que je suis resté longtemps dans le cœur de mes frères d’arme qui m’ont vu avec feu le Général Lansana Conté.

C’est certains leaders qui étaient là et qui voulaient coûte que coûte avoir le pouvoir bien avant même le feu général Lansana Conté, qui sont derrière ce malentendu. Je vais citer le Pr Alpha Condé, qui depuis le temps Ahmed Sékou Touré, disait que si la voie des urnes ne passe pas il faut passer les armes…Il a embobiné toutes les forces vives qui étaient dans sa poche. Il en a profité parce que les objectifs qu’il voulait, c’était que moi, je les réalise. Mais je n’ai pas cette éducation. Je ne suis pas un homme manipulable.

Donc, il a roulé tous les leaders politiques dont Elhadj Cellou Dalein Diallo, M. Sidya Touré dans la farine. Même moi, mais à la seule différence que je suis aussi intelligent. C’était le seul vétéran parmi les jeunes leaders. Il les a embobinés tous. Même pendant leur réunion, Alpha Condé leur disait : vous les jeunes leaders, si vous vous laissez faire par ce jeune capitaine-là, c’est votre affaire, moi j’ai fini mon temps. Les leaders politiques ont cru à ça.

Donc, s’il y a eu incompréhension entre moi et les forces vives, c’est par le cheminement très rusé, méchant du Pr Alpha Condé. Parce que ses objectifs n’ont pas été atteints…il voulait même éliminer certains leaders dans mon bureau », a soutenu l’accusé, révélant plus loin que : « Alpha Condé avait infiltré l’armée et mon gouvernement ».

Moussa Dadis Camara rejette la thèse selon laquelle, ce sont ses propos tenus à Kaloum qui sont à l’origine des problèmes entre lui et la classe politique. Lors d’un meeting, tenu dans la presqu’île de Kaloum, il avait martelé que personne n’est né militaire et que s’il voulait, il allait ôter sa tenue pour se présenter aux élections.  

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le 15 décembre 2022 20:16

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,