Crise politique en Guinée : Quelles sont les exigences de l’opposition ?

Des leaders de l'opposition guinéenne

CONAKRY- L’opposition guinéenne vient de poser ses exigences pour sa participation au dialogue politique initié par le Gouvernement. Au terme d’une réunion tenue au siège de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, l’opposition a exigé du Gouvernement l’application effective des accords politiques du mois de juillet 2013. C’est seulement à cette condition que l’opposition compte répondre à l’invitation du Président du cadre de dialogue, le Ministre d’Etat Cheick Sackho.

L’autre condition posée par l’opposition est l’application des conclusions non signées du dialogue politique tenu à Conakry au mois de juillet 2014. La troisième exigence de l’opposition est la suspension des activités de la Commission électorale nationale indépendante, mais aussi l’annulation du calendrier des élections annoncée par cette institution électorale.

En attendant que l’exécutif ne se prononce sur ses revendications, l’opposition annonce la reprise de ses manifestations à travers une journée ville morte qu’elle appelle pour ce jeudi 2 avril 2015.

‘’ Ces manifestations vont commencer par une journée ville morte et vont continuer jusqu’à ce que l’entièreté de nos revendications soit satisfaite. Pour le moment  les manifestations et ville morte concernent Conakry. Elles  vont s’étendre  sur l’intérieur et nous  allons faire en sorte que la mouvance et le Gouvernement respectent  la constitution et  les  droits  de l’opposition ainsi que leurs engagements’’ a déclaré  le porte-parole de l’opposition Aboubacar Sylla. 

 

BAH Aïssatou

Pour africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

 

Créé le 30 mars 2015 23:43

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces