Crise politique en Guinée : Que propose la Communauté internationale ?

Bertrand Cauchery, Ambassadeur de France en Guinée

CONAKRY-La crise politique actuelle que la Guinée est en train de traverser préoccupe les diplomaties occidentales.  L’ambassadeur de la France en Guinée, qui s’est exprimé  ce dimanche sur cette crispation politique qui secoue le pays, avec des scènes de violences, a insisté sur  la nécessité d’ouvrir le dialogue.

Bertrand Cauchery a réitéré sur les ondes des medias d’Etat, l’engagement de la communauté internationale à accompagner ce processus dans l’intérêt de la paix, de la  démocratie, de l’Etat de droit en Guinée, comme ce fut le cas en 2013. Nous vous proposons l’intégralité de la déclaration du diplomate français en Guinée.

« Nous sommes aujourd’hui dans une situation où il très indispensable de reprendre le dialogue. Et c’est à cela que je fais cette référence. Il ne faut négliger aucune main tendue de quelque côté qu’elle vienne. Et, en particulier les initiatives qui sont prises par le  ministre de la Justice, garde des Sceaux, Cheick Sacko, qui a pour mission d’ouvrir le dialogue. Tout ça est trop important pour qu’on néglige ce dialogue qui est indispensable.

Et, on arrivera à bâtir quelque chose de cohérent, de stable, de stable et de satisfaisant sur le plan de la démocratie. La communauté internationale  est présente et sera présente comme elle l’a été lors des élections législatives, sous des formes  peut-être différentes avec les nations-unies, avec l’union africaine, avec l’union européenne.

Nous sommes tous animés par cette même volonté d’engagement dans l’intérêt de la paix, de la  démocratie, de l’Etat de droit en Guinée pour que le processus électoral se passe  comme il doit se passer dans l’intérêt du pays. C’est-à-dire en respectant les principes d’inclusivité, de transparence et d’apaisement. C’est de cela que la Guinée et les guinéens ont besoin en particulier au moment critique que nous connaissons aujourd’hui de la fin de la lutte contre l’épidémie d’Ebola.

Lorsqu’il y a des manifestations dans les rues, lorsqu’il y a des troubles à l’ordre public, cela complique le travail des agents de santé. Or, ce n’est pas le but premier de ces manifestations, mais il faut l’intégrer. La lutte contre Ebola a besoin de se poursuivre. Ce qui est bon pour la lutte contre Ebola est bon aussi pour la démocratie. C’est le dialogue. C’est à cela  qu’à titre personnel mais aussi en tant que membre d’une communauté d’ambassadeurs, j’appelle solennellement. En tout cas nous sommes prêts à y aider ».

Cet appel de l’ambassadeur de la France en Guinée intervient dans un contexte de climat politique très tendu entre le Gouvernement et l’Opposition qui conteste le bouleversement du calendrier électoral. La semaine dernier, une manifestation a dégénéré dans la capitale et a fait au moins  trois victimes et des dizaines de blessés.

Affaire à suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 31 11 12

Créé le 20 avril 2015 11:45

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces