Crise de céréales dans les fermes avicoles : 1000 tonnes de maïs subventionnées par l’Etat, réceptionnées à Labé…

LABE- C’est un ouf de soulagement pour les aviculteurs évoluant dans la région de la Moyenne Guinée. Mille tonnes de maïs sur deux milles prévues, destinées aux fermes ont été débarquées ce samedi 8 juin 2024 à Labé et mises à la disposition des fermiers avicoles. Ces tonnes de céréales ont été acheminées par une dizaine de camion-remorques en provenance du Sénégal. Ce stock est arrivé à un moment où les aviculteurs couraient d’énormes risques de perte des pondeuses à cause de la crise de maïs qui frappait le secteur avicole dans la région.

C’est une concrétisation à 50% d’un engagement pris par le gouvernement guinéen à travers le ministère de l’Agriculture et de l’Elevage et ses démembrements. La tonne va être vendue à 2.700 000Gnf, soit 2700 Gnf le kilogramme, contrairement au marché noir où elle se négociait à 3.200 000 Gnf.

Selon Boubacar Dansoko, président du GIE (groupement d’intérêt économique des aviculteurs de Guinée) les aviculteurs étaient dans une angoisse, née, des difficultés d’accès au maïs. Cette crise les avaient ébranlés plusieurs mois durant. Ce samedi, il se sent heureux.

« Sur une quantité prévue de 2000 tonnes de maïs nous avons réceptionné 1000 tonnes à Labé ce matin. Nous mettons ceci à la disposition des aviculteurs de la région qui s’impatientaient. Ce maïs vient à point nommé. Le produit se faisait rare et vous savez l’importance du maïs pour les aviculteurs. Ils sont tous contents et nous sommes satisfaits des efforts consentis par le gouvernement à travers le ministère de l’agriculture et de l’élevage, la Direction Nationale de la Production Animale, le Fond de Développement Agricole.  Ce prix fixé à 2700 000gnf la tonne soit 2700 gnf le kilogramme s’explique par la subvention de l’Etat sur toute l’étendue du territoire pour soulager les fermiers et contribuer à la survie des poules pondeuses » a-t-il déclaré.

La quantité a été officiellement remise au président de la fédération interprofessionnelle avicole régionale par Thierno Ibrahima Bah, représentant du Groupement d’Intérêt Economique des aviculteurs à Labé en présence de l’ensemble des acteurs de la corporation.

« Je rappelle que nous venons de recevoir 1000 tonnes de maïs à Labé sur les 2000 attendues. C’est un engagement du gouvernement guinéen à travers le département qui coiffe les éleveurs de Guinée. Devant vous je remets les clés au président de la fédération interprofessionnelle des aviculteurs de Labé. Tout le monde est réuni ici pour la réception et pour observer le stock déjà débarqué dans les magasins. Pour le moment, la crise du maïs est complètement circonscrite. La page de la rupture qui était là est tournée pour le moment. Tout va être bien réparti entre les aviculteurs en fonction des besoins dans les fermes », a-t-il assuré.

Au nom de ses collègues, Elhadj Mamadou Diakité, président de la Fédération Interprofessionnelle avicole régionale de Labé promet une répartition équitable de cette quantité reçue.

« Tout est transparent ici, la clé est dans nos mains, nous avons ouvert les magasins les quantités annoncées sont là. 1000 tonnes sont sur place. Tout est prêt à être distribué pour les aviculteurs. Je précise que le kilo sera vendu à 2700gnf, la tonne est à 2700.000gnf. Nous insistons sur le prix pour une question de transparence. D’ailleurs nous avons mis une commission sur place pour distribuer seulement au niveau des aviculteurs au prix indiqué et chacun selon la quantité de son cheptel. Le recensement est déjà fait mais c’est un recensement progressif. Aujourd’hui tu es aviculteur demain tu ne l’es pas peut-être mais actuellement tous les acteurs du secteur sont sur une base des données sur de la base de laquelle le maïs sera distribué », a expliqué Elhadj Mamadou Diakité.

Mme Aminata Diallo aussi est dans l’aviculture depuis des années. Elle était complètement désespérée quand le gouvernement a agi :

« Franchement le gouvernement a pensé à nous à un moment où nous étions à deux doigts de pleurer. Nous disons gloire au bon Dieu qui a orienté les pouvoirs publics vers notre besoin. Nous étions vraiment inquiets. Nous allons essayer de faire un partage judicieux afin que chacun bénéficie d’une quantité selon ses besoins dans sa ferme. Ce stock est exclusivement réservé à nous aviculteurs, donc les jeunes vont faire en sorte que tout soit utilisé entre nous. Je n’arrive même pas à croire que le problème de maïs soit réglé dès ce samedi. Si cette quantité ne venait pas on aurait tout vu entre rareté et cherté de prix. Avec la subvention du gouvernement, la tonne nous revient à 2700 000gnf » se réjouit dame Aminata Diallo.

Safayou Baldé est aviculteur et membre de la fédération interprofessionnelle régionale de Labé. L’arrivée de cette importante quantité de maïs à un moment où la crise avait atteint son paroxysme, le réconforte :

« La crise de maïs était là depuis longtemps. Vous savez, ces alimentations de base pour la volaille et les fermes sont importantes. Nous étions contraints de tourner partout pour trouver du maïs un peu partout dans le pays pour la survie de nos poules pondeuses. Le plus souvent on se rendait en Haute-Guinée à Siguiri notamment. Cette fois, le gouvernement guinéen est venu au secours avec une subvention à travers les structures rattachées à nous directement. Avec cet appui de l’Etat, nous avons eu du maïs à un prix raisonnable contrairement aux années précédentes. Le kilo est vendu à 2700gnf aux aviculteurs et la tonne à 2700.000gnf contrairement au marché noir. Je pense que c’est un soulagement pour tous les aviculteurs que nous sommes. Nous avons des délégués pour ne pas que le maïs quitte le circuit pour se retrouver sur le marché noir ».

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 664 93 45 45

Créé le 8 juin 2024 18:36

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: