Cour d’Assises de Conakry: un Nigérian Condamné à 4 ans de prison ferme pour trafic de Cocaïne

christian

CONAKY-Un jeune nigérian, qui se nomme OkeWuldili Christian Zeabai,  arrêté et inculpé pour  trafic de drogue le 22 Avril 2010 au kilomètre 36, en provenance du Nigéria pour la Sierra Léone,  par la police guinéenne, a comparu ce vendredi 27 juin 2014, devant la Cour d’assises de Conakry.  Il a été jugé et condamné par la justice guinéenne à 4 ans de prison ferme, a constaté sur place Africaguinee.com

Dans la lecture de l’arrêt de renvoi, le greffier a souligné que l’accusé avait reconnu les faits qui lui sont reprochés  devant les policiers enquêteurs  et devant le  juge d’instruction. Le Procès Verbal du juge d’instruction, indique que l’accusé avait avoué avoir reçu deux Bières et  deux cannette de jus gazeuses  de la part de la police qui lui ont permis d’évacuer 11 boules de Cocaïne par voie anale.

Devant la cours d’assise, Christian a nié les déclarations mentionnées dans les deux PV. Il dit ne pas connaitre l’affaire de drogue et il ne sait même pas pourquoi il a été traduit devant les services de sécurité.

Dans sa version des faits, il révèle que les policiers l’ont arrêté à cause de son argent parce que, selon lui, lors qu’ils l’ont fouillé, ils ont trouvé des dollars et des Euros sur lui. Et,  ils lui ont dit qu’ils vont le conduire à l’ambassade du Nigéria en Guinée.  Mais, c’est à la police qu’il s’est retrouvé. Justifiant sa signature sur le PV établit par les policiers enquêteurs, l’accusé explique, que les policiers ont rédigés ce qu’ils voulaient sur  son PV et  l’ont obligé de signer de force.

La partie civile, s’est inscrite en faux contre  les propos de l’accusé. Le procureur général, M. Amara Doumbouya, a rappelé que c’est par l’entremise de  l’Interpol, (police internationale) que l’accusé a été arrêté. Selon M. Doumbouya, son trajet est bien connu, il n’est rien d’autre qu’un trafiquant de drogue. Ce, que la cour le veuille  ou pas. Il doit subir dit-il, la peine allant de 5 à 10 ans de prisons et d’une amande de 5 à 100 millions de francs guinéens.

La défense, suppose que si son client, un homme normalement  constitué avait avalé 11 boules de Cocaïne de Bamako en Guinée,  72 heures sans boire, ceci aurait explosé dans son ventre. Pour eux, Christian a été traité de trafiquant parce que tout simplement, il est Nigérian. Et que les Nigérians sont souvent  suspectés  partout en Guinée d’être mêlés dans des activités louches.

Maitre Facinet Dembadouno, estime qu’il n’y a aucune preuve qui certifie la culpabilité de son client et rappel  que la Cour est entrain de commettre du tort à son client. Maitre Dembadouno a demandé à la cour de bien vouloir renvoyé son client pour crime non constitué, a plaidé cet avocat.

Dans son verdict, le Président de la Cour, Charles Victor Macka, après concertation et appréciation de la cour, a déclaré l’accusé coupable des faits qui pesaient sur lui (trafic de drogue, ndlr). La cours l’a condamné de 4 ans d’emprisonnement et de 75 millions d’amande conforment à l’article 380 et 383 du code pénal.

Le condamné a six jours francs pour attaquer la décision de la cour à la Cour suprême. Faut-il  rappeler, Christian a déjà purger sa peine, car il a fait 4 ans et quelques mois de prison avant d’être jugé.

Fatoumata Keïta

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 15

Créé le 28 juin 2014 09:56

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces