Coupe Europa: Pogba met la juve à l’abri

Pogba

TURIN-Depuis son élimination de la Ligue des champions en décembre, la Juventus Turin est le grand favori de la Ligue Europa. Encore fallait-il le démontrer sur le terrain. Lors son 16e de finale aller, ce jeudi en Italie, la Vieille Dame s'est imposée face à Trabzonspor (2-0). La victoire qui se dessinait a cependant longtemps eu un goût amer. Jusqu'aux arrêts de jeu, l'équipe d'Antonio Conte, qui avait fait quelques changements dans son onze de départ habituel, a eu une multitude d'occasions manquées, par Tevez notamment (5e, 25e, 30e, 40e), dont la dernière réalisation dans une rencontre européenne remonte à 2009. Mais Paul Pogba a surgi pour inscrire ce fameux but du break (2-0, 90e+4), qui fait un bien fou aux siens avant le déplacement périlleux jeudi prochain en Turquie, sur le sol de leur cruelle désillusion face à Galatasaray (1-0).


Quelques minutes plus tôt, le Français, qui faisait donc son retour comme titulaire après sa mise à l'écart contre le Chievo dimanche (3-1), avait déjà trouvé le poteau. L'autre satisfaction côté turinois se nomme Pablo Osvaldo. Prêté en toute fin du mercato d'hiver par Southampton, l'attaquant italien a rapidement ouvert le score, en profitant d'une passe involontaire d'un défenseur de Trabzon (16e). Acclamé, il a ensuite été sifflé comme tous ses coéquipiers, qui dominaient de manière stérile. Les supporters turcs, eux, ont essayé de casser le rythme en stoppant la rencontre quelques minutes avec des fumigènes. Insuffisant pour perturber les Bianconeri, qui malgré une frayeur sur un but refusé à Adin (70e), gardent en ligne de mire leur gros objectif de fin de saison : la finale de cette Ligue Europa dans leur Juventus Stadium.

Tottenham surpris

Tottenham, de son côté, en est encore loin. Les Londoniens, avec Etienne Capoue titulaire, se sont inclinés en Ukraine contre le Dnipro Dnipropetrovsk (1-0), qui a inscrit l'unique but de la rencontre sur un penalty de Konoplyanka (81e). Benfica, vainqueur du PAOK Salonique (1-0) et la Fiorentina, tombeuse d'Esbjerg (3-1), ont fait honneur à leur statut. Tout comme Valence face au Dynamo Kiev (2-0). Les partenaires de Jérémy Mathieu ont pourtant dû se montrer patients, Vargas libérant le club che à la 79e minute, avant que Feghouli ne scelle le score dans le temps additionnel.

Source: l'équipe.fr

Créé le 22 février 2014 16:21

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_