Contentieux électoral en Guinée: Ce que demandent l’UFDG et l’UFR…

getattachment

 

CONAKRY-Un mois jour pour jour, après la tenue du scrutin législatif en Guinée, les résultats définitifs ne sont toujours pas connus. Pendant que ce lundi 28 octobre 2013 constitue le dernier délai de dépôt des recours à la cour suprême, certains principaux partis politiques de l'opposition n'ont jusqu'au moment où nous mettions en ligne  ces informations, déposé leur recours auprès de la haute instance judiciaire du pays, a appris Africaguinee.com.
 
Il s'agit notamment de l'union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) de Cellou Dalein Diallo et  de l'Union des Forces Républicaines (UFR) de Sidya Touré. Toutefois, les différents responsables contactés par notre rédaction, ont rassuré que leur recours seront déposés ce lundi avant 16 heures TU.
 
« Nous allons déposer ce lundi notre recours, parce que le dernier délai de dépôt c'est aujourd'hui. Il ne s'agit pas de déposer pour déposer, il ne s'agit pas d'aller à la cour suprême pour aller à la cour suprême. Mais il s'agit d'aller à la cour suprême avec des preuves irréfutables. Et c'est ce que nous avons fait. Nous n'avons pas fait un travail bâclé, nous avons fait un travail pour donner la possibilité à la cour suprême de se rendre compte effectivement qu'il y a eu des anomalies et qu'elle doit intervenir pour rétablir la vérité et rien que la vérité », a déclaré Dr Fodé Oussou Fofana, premier vice-président de l'UFDG.
 
Parlant des circonscriptions litigieuses ciblées par la formation politique, Dr Oussou Fofana souligne qu'il y a d'abord « Kindia, Fria, et puis nous avons la liste nationale, puis que le poids de l'UFDG ce n'est pas 37 députés. Le minimum qu'on pouvait avoir, c'est une quarantaine de députés », a-t-il estimé.
 
De son côté, le secrétaire général de l'UFR, Bakary Zoumanigui Goyo, a déclaré que son parti a préparé son recours qui selon lui, « sera déposé aujourd'hui. Nous avons jusqu'à minuit pour le faire».   Par rapport aux circonscriptions ciblées par l'UFR de Sidya Touré, il y a Boké, Boffa, Dubréka, Matoto, Matam, Kaloum, Nzérékoré et Macenta.
 
« Vous savez, l'opposition demande l'annulation pure et simple du scrutin, ça c'est la position de l'UFR et l'ensemble des partis de l'opposition. Mais pour qu'on y arrive, il faut que l'on fasse des recours pour fonder notre démarche. (…) donc, on se donne le temps de ficeler nos recours », a justifié le secrétaire général de l'UFR.
 
De l'autre côté, à la cour suprême où notre reporter a fait un tour, une source a confié que les recours n'ont pas fini d'être déposés et qu'une communication ne peut être faite en « ce moment ».
 
A suivre !
 
  Aliou BM Diallo
 
Pour Africaguinee.com
 
(+224) 664 93 46 24
Créé le 28 octobre 2013 14:17

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces