Consensus autour du dialogue politique : ‘’ça va permettre de continuer le processus électoral sans trop d’accrocs’’, selon Alhassane Condé

Alhassane Condé

CONAKRY-le gouvernement guinéen  n’a pas tardé à réagir après le consensus trouvé entre les acteurs du processus électoral sur les accords du 03 juillet. Pour le ministre Alhassane Condé cela va permettre de poursuivre le processus électoral sans trop d’accroc, a appris Africaguinee.com.


 ‘’En tant que ministre de l’Administration du Territoire,  je me réjouis d’abord de la tenue de ce dialogue  et aussi  la finalité du  dialogue pour nous permettre certainement de  continuer le processus électoral  sans trop d’accrocs ‘’, a déclaré le chef  du département de l’Administration du Territoire de la décentralisation.

Par ailleurs, Alhassane Condé qui avoue l’illégitimité des maires, n’a pas caché son empressement pour la tenue rapide des élections locales. ‘’Nous avons  actuellement des maires qui ont fait plus de 9 ans au lieu de 5 ans. C’est grave et illégitime. C’est pour cela, dit-il, je souhaiterais  que les élections aient lieu dès que la  CENI sera prête’’, déclare le ministre.

Ce samedi,  au terme de deux jours de débats houleux,  les acteurs impliqués dans le processus électoral guinéen ont trouvé un terrain d’entente sur les cinq points qui étaient inscrits à l’ordre du jour.

Ils se sont convenus que les activités du couple Waymark et Sabary relèvent désormais du passé. Un nouvel opérateur technique sera recruté par appel d’offre international, pour la conception et la gestion du fichier électoral en Guinée.

Les acteurs se sont entendus aussi de mettre en place un comité de suivi qui se chargera de veiller sur la CENI et des activités qu’elle mène dans la correction des anomalies avant la tenue des élections locales. Ce comité de suivi doit être entériné par un arrêté du ministre de l'administration du territoire et de la décentralisation, Alhassane Condé.

La question de la tenue des élections locales reste suspendue aux lèvres de la CENI qui doit corriger les anomalies et proposer un calendrier dans un délai raisonnable. 

Il y a eu aussi un consensus sur la neutralité de l’administration et un accès équitable aux medias  d’Etat des acteurs de tout bord confondu.

Enfin, les acteurs au dialogue se sont convenus pour que des enquêtes sérieuses soient effectuées pour identifier les auteurs et les commanditaires des violences lors des manifestations politiques et l’indemnisation des personnes qui ont perdu des biens au cours de ces manifestions.

Tous ces points devraient être paraphés cette semaine sur un documents.

Diallo Boubacar1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 31  11 12

 

Créé le 7 juillet 2014 08:28

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces