Confits entre éleveurs et agriculteurs à Kassadou : Jean Marie Doré très en colère …

Jean  Marie Doré

CONAKRY- ‘’Les éleveurs doivent faire très attention ! Parce que les bœufs ne représentent  aucune valeur dans l’économie de la région forestière. Il faut mettre en garde les éleveurs’’. C’est par ces mots que Jean Marie Doré originaire de la région forestière, a introduit son ‘’pamphlet’’ contre les éleveurs  dont les bœufs, dit-il, ont causé assez de dégâts dans sa plantation, a appris Africaguinee.com.

Nous proposons ici l’intégralité de sa réaction que nous avons recueillie ce matin sur ce conflit professionnel dont le bilan se compte  à des centaines de bœufs tués,  et de cases brûlées.

« Les éleveurs doivent faire très attention  ! Parce que les bœufs ne représentent  aucune valeur dans l’économie de la région forestière. Moi j’ai subi des dommages graves dans ma plantation de 210 hectares, les bœufs ont bouffé 39 hectares. Ce n’est pas normal, puis ils ne sont pas permis de frapper quelqu’un, ce n’est pas normal du tout ! il  faut que les éleveurs fassent attention. Il y a des savanes partout, ils  sont libres de les mettre dans la savane et faire des enclos. Mais ce n’est pas normal que les gens laissent leurs bœufs aller bouffer le riz dans les champs des gens. Ce n’ai pas normal qu’ils aient battu un Lélé jusqu’au sang.

Il faut mettre en garde les éleveurs, je ne les soutiens pas du tout, j’ai subi de graves dommages de leur  part et ce sont eux qui  provoquent. Les bœufs représentent peu de choses dans l’économie de la forêt qui est  une région agricole. Il ne faut pas que les bœufs aillent dans les champs. Je dis 39 plants d’hévéas que les bœufs ont bouffé et il était difficile je me ne voyais en train de prendre le fusil, j’étais très gêné. Mais un paysan qui ne vit que de ça  ne peut pas l’accepter  !

Que les éleveurs tiennent bien leurs bœufs. Chez moi par  exemple, il y a une immense savane que les éleveurs peuvent entourer et faire paître leur troupeau en toute saison. Mais ils laissent les bœufs en liberté comme ça, pourquoi ? Ils sont quoi ?

Il y a une question d’équilibre là-bas. Quelqu’un qui est venu faire l’élevage, il doit prendre des dispositions pour que les bœufs soient contrôlables à tout temps. Les bœufs n’ont pas de privilège pour aller bouffer dans les champs de riz des gens. Ce n’est pas normal du tout ».

 

Propos recueillis par Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel :  (00224) 664 935 132

Créé le 18 février 2014 20:04

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_