Confidences du président Alpha Condé : “Je sais que les policiers ne sont pas contents…“

22951

 

CONAKRY- Le président Alpha Condé a accusé ce jeudi les autorités des régimes précédents d’avoir contribué à créer l’indiscipline et l’insubordination au sein des forces armées guinéennes, a appris africaguinee.com.
 
Lors d’un déjeuner qu’il a eu avec les représentants des différents corps de l’armée nationale, le chef de l’Etat s’est tout de même félicité des reformes qui ont été engagées ces derniers temps : “’Nous avons  franchi une réforme, une réforme  qui a été très douloureuse, parce que l’armée avait prit un certain nombre d’habitudes. L’armée vaut ce que vaut le pouvoir politique. Quant le pouvoir politique n’est pas à la hauteur, on ne peut pas avoir une armée à la hauteur si l’armée n’a pas été bien organisée, si ça été une armée à la pyramide renversée, si la discipline avait disparue, ça c’était la faute du pouvoir politique’’ a accusé le président Alpha Condé à la veille de la célébration du 55e anniversaire de l’armée guinéenne.
 
Par ailleurs, le chef de l’Etat guinéen s’est réjouie du soutien et de l’accompagnement de la communauté internationale dans le vaste programme de reforme des forces de défense et de sécurité : ‘’Nous avons eu la chance que la communauté internationale, que ça soit les partenaires multilatéraux ou les bilatéraux, a décidé de nous accompagner pour  la réforme des services de sécurité. Nous avons fait une réforme  en grande partie pour l’armée et la gendarmerie’’ s’est t-il réjouie.
 
Et de poursuivre en avouant que tout n’est pas encore fini : ‘’Nous n’avons pas fait encore la réforme de la douane   et de la police  parce que nous n’avons pas fini le recensement biométrique. Je sais que les policiers ne sont pas  contents, parce qu’ils disent qu’ils sont dans les rues avec les gendarmes. Qu’ils prennent le même risque.  Et Pour quoi les gendarmes ont été gradés pas eux.  Mais, tant que nous n’aurons pas fait le récemment biométrique de  la police,  nous ne pouvons pas essayer de répondre’’ a estimé le président Alpha Condé.
 
Malgré ces reformes, le premier magistrat de la nation guinéenne a reconnu que le chemin à parcourir est encore long : ‘’Vous avez des gens qui portent des tenues de policiers alors qu’ils ne sont pas des policiers. Vous avez des gens qui doivent aller  à la retraite depuis dix ans, ils ne sont pas  partis à la retraite. Comment voulez vous qu’on puisse mettre  de l’ordre si on ne connait pas la situation ?’’, s’est-il interrogé.
 
  BAH Aissatou
   Pour Africaguinee.com
   Tél : (+224) 664 93 46 23     
 
Créé le 3 novembre 2013 09:59

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces