Conakry : Véhicules blindés, Mambas…la junte sort les gros moyens face aux forces vives

CONAKRY-Véhicules blindés, Mambas, Pickup mitrailleuse…la junte au Pouvoir en Guinée a sorti les gros moyens pour étouffer la mobilisation qui était projetée ce mercredi 17 mai 2023 dans le grand Conakry.

La présence de l’armée dans les rues de la capitale en ce jour de manifestation appelée par les forces vives, a carrément changé la donne. Contrairement au mot d’ordre du 10 mai dernier, cette fois-ci aucun incident majeur n’a pas été signalé alors qu’il est 15h passé.

Tout le long de l’autoroute le Prince, jadis très chaud, des véhicules blindés de l’armée patrouillent avec à leur bord, des hommes armés jusqu’aux dents. Ce qui par endroit sème la psychose.

Même les plus téméraires n’ont guère osé bloquer la voie publique. Dans les grands carrefours de cet axe qui répond favorablement aux appels à manifester, des dispositifs musclés sont déployés pour dissuader les manifestants. Conakry est plutôt calme.

Les forces vives revendiquent l’abandon des poursuites engagées contre certains leaders politiques et acteurs de la société civile, un dialogue présidé par la Cedeao, la levée de la suspension des manifestations, la levée des contrôles judiciaires imposées à certaines leaders politiques.

Face l’inflexibilité des autorités à ne pas céder à la totalité de leurs revendications, les forces vives ont décidé d’accentuer la pression sur les autorités en organisant des manifestations. Mais le Gouvernement qui les accuse de nourrir des velléités subversives a décidé de sortir ses muscles. Une partie de la capitale Conakry présente une allure de ville morte. Les activités économiques sont paralysées.

A suivre…

La Rédaction

Créé le 17 mai 2023 17:16

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces