Conakry : un colis « encombrant » à la maison centrale…

Devanture de la maison centrale de Conakry

CONAKRY- Un détenu particulier a été transféré à la maison centrale de Conakry. Il s’agit d’un sergent des forces spéciales arrêté pour avoir mutilé les oreilles d’un voleur présumé de moto.

L’acte pour lequel ce militaire appartenant aux forces spéciales a été arrêté s’est déroulé le mardi 14 mai 2024, à Kènèndé, un quartier de la commune urbaine de Dubréka. Le sergent aurait appréhendé un voleur de moto. Pour punir le concerné, il a coupé ses oreilles.

A la suite de son acte, le militaire a été interpellé puis transféré à la maison centrale de Conakry. Mais depuis son arrestation et détention à la maison centrale, certains de ses amis auraient tenté de le faire libérer.

Pour ce faire, des avertissements ont été envoyés à certains responsables de la maison centrale. “ Vous avez un colis encombrant à la maison centrale. Faites tout pour le faire sortir de là”, aurait menacé un des amis de l’élément des forces spéciales mis en cause.

Selon nos informations, dans la journée du dimanche 19 mai 2024, des éléments des forces spéciales se sont rendus à la maison centrale pour dit-on, rendre visite à leur ami, détenu. Mais ils n’ont pas pu avoir accès.

Face aux « menaces sérieuses » de le faire sortir, la sécurité aurait même été renforcée à la maison centrale, d’après nos sources. Ces militaires auraient été convoqués par leur hiérarchie pour être entendus. Pour l’heure, les responsables de la maison centrale auraient été rassurés par le ministère de la justice.

Mais difficile de ne pas être « inquiet » alors que la plus grande prison de Conakry a été attaquée le 04 novembre dernier par un commando armé pour faire évader des détenus en lien avec le massacre du 28 septembre 2009.

A noter que c’est le énième cas où un membre des éléments des forces spéciales est impliqué dans des actes de bavures. Le 14 mai 2024, un enseignant a été violemment tabassé par le caporal-Chef Masssa Diawara, lui aussi membre de cette unité d’élite de l’armée guinéenne, qui a perpétré le coup d’Etat du 05 septembre 2021. Les faits se sont déroulés sur l’axe Taouyah-Hamdallaye.

A suivre !

Siddy Koundara Diallo 

Pour Africaguinee.com 

 

 

Créé le 21 mai 2024 10:55

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces