Conakry: Pourquoi la mairie de Kaloum refuse de prendre le courrier du FNDC?

Aminata Touré, maire de Kaloum

CONAKRY-Un bras de fer oppose la mairie de Kaloum au Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC). En prélude à leur manifestation prévue le lundi 6 janvier 2020, les opposants au projet de nouvelle constitution ont adressé une lettre d’information à la municipalité de Kaloum.

Mais les autorités communales de Kaloum ont refusé de prendre le courrier, a-t-on appris de source proche du FNDC. « Je suis actuellement dans leur locaux depuis 13heures pour déposer le courrier, mais ils refusent. Quand je suis arrivé, le secrétaire général avait déjà instruit son assistante de ne pas prendre un courrier venant du FNDC. Quand le secrétaire général est venu, il m’a réitéré la même chose. Il refuse de prendre le courrier », a confié à notre rédaction le coursier du FNDC.

Interrogé sur les motifs de ce refus, le secrétaire général de la commune de Kaloum a donné les raisons. « Les principes administratives veulent qu’on se respecte dans l’envoi et la réception des courriers. La fois dernière on a envoyé une lettre réponse au FNDC concernant l’autorisation de la marche pour le 26. Notre courrier réponse est parti avec la lettre qu’on nous adressé, mais une fois arrivée au siège du FNDC, notre coursier n’a pas été reçu. Il nous a dit que monsieur Koundouno qu’il a trouvé sur place lui a dit qu’il ne reçoit pas la lettre. On l’a menacé de quitter les lieux (…). Il est revenu avec le courrier. Donc quand ils ont envoyé leur lettre ce matin, on leur a dit qu’on va les recevoir mais à condition qu’ils acceptent d’abord notre courrier. Tant qu’ils ne prennent pas notre courrier, nous ne recevrons pas leur lettre », a tranché monsieur Kourouma, le secrétaire général de la commune de Kaloum.

Interpelé sur ces accusations, Sékou Koundouno a révélé que la mairie de Kaloum leur a adressé deux courriers réponses par rapport à la marche du 26. « On ne peut leur écrire une lettre, qu’ils nous répondent qu’ils n’autorisent pas la marche, après 20heures, ils nous envoient un autre courrier d’autorisation. Pour un seul courrier, faut-il deux réponses ? Cette irresponsabilité à leur niveau par manque de maitrise de la gestion des collectivités, nous ne sommes pas dedans », a martelé ce responsable du FNDC. Et le bras de fer continue…

Affaire à suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le 27 décembre 2019 17:31

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces