FODA : Le Conseil d’administration tient sa première session…

CONAKRY-Les membres du Conseil d’administration (CA) du Fonds de Développement Agricole (FODA), ont tenu ce mardi 28 mars, leur première session, a constaté Africaguinee.com. Cette session marque le début de l’opérationnalisation effective de cette institution créée par décret présidentiel en janvier 2022.

Selon M. Almamy 2 Sylla, la création du Fonds de Développement Agricole (FODA) traduit la volonté ferme du président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya à faire de la Guinée un véritable paradis agricole. La matérialisation de cette vision du Chef de l’Etat va permettre non seulement d’atteindre l’autosuffisance alimentaire, mais aussi d’atteindre la sécurité alimentaire.

« Notre mission est de donner des orientations fermes, conformément à cette vision de monsieur le président de la transition de ressortir tout le potentiel agricole de la Guinée, à travers la levée des ressources non seulement internes et externes. Le FODA est un établissement public administratif (EPA) dont les ressources émanent du budget national certes, mais ses ressources peuvent provenir aussi de l’extérieur à travers des bailleurs bi et multilatéraux.

La vision du colonel Mamadi Doumbouya est d’accompagner le monde paysan à travers un financement adéquat pour lui permettre d’avoir cette indépendance financière. L’objectif est de faire éclore une classe moyenne paysanne, à même de vivre décemment à l’instar de ce qui se passe dans les autres pays », a expliqué M. Almamy 2 Sylla, président du Conseil d’Administration du Fonds de développement Agricole (FODA).

Bien qu’opérationnel depuis janvier 2022, l’absence de conseil d’administration pesait réellement sur les différentes activités du FODA, admet la secrétaire générale du ministère de l’agriculture.

« Je peux dire que c’est à partir d’aujourd’hui que commence l’opérationnalisation effective du Fonds de développement agricole. Les attentes sont énormes. Vous savez que le FODA a été créé pour répondre à ce besoin de promouvoir l’entrepreneuriat dans le monde rural.

Nous savons tous que l’un des obstacles à l’entrepreneuriat, c’est l’accès au financement. C’est pour cela que dès le 5 septembre, le président de la transition a mis au cœur de ses priorités le secteur agro-pastoral, en dédiant des subventions assez importantes pour pouvoir supporter le monde rural.

Cette subvention passe dans les mains du FODA. Donc nos attentes, c’est de veiller à l’utilisation rationnelle de ces fonds. Le conseil d’administration qui va siéger aujourd’hui, va s’assurer qu’une stratégie est réellement définie et sera suivie par le fonds de développement agricole », a expliqué madame Hawa Sylla, Secrétaire générale du ministère de l’Agriculture.

Le département de tutelle entend s’assurer que les opérations se font conformément aux procédures et à la règlementation en vigueur. « On va veiller au respect des procédures et aussi au respect des plans d’action que le FODA a définis. Le conseil d’administration qui est l’organe de gouvernance va veiller aussi à l’opérationnalisation et au respect des procédures », a ajouté la représentante du ministre de l’Agriculture.

Depuis sa mise en place en janvier 2022, le FODA a travaillé avec beaucoup d’acteurs du développement du secteur agricole. Il s’est particulièrement impliqué dans la promotion du secteur privé agricole.

« A travers cette mission, nous avons pu financer quelques projets, que ce soit dans le secteur végétal, animal ou halieutique. Nous avons eu à financer des besoins de fonds de roulement dans ce secteur. Nous avons aussi financé la mécanisation du secteur agricole en 2022, en mettant à disposition une cinquantaine de tracteurs avec un mécanisme de financement que nous avons mis en place, qui permet aux agriculteurs d’acquérir des équipements agricoles en apportant que 35% de la valeur. Le reste est payable sur deux ou trois ans », a laissé entendre le Directeur général du Fonds de développement agricole, Kouramoudou Magassouba.

Le conseil d’administration est l’instance d’orientation stratégique et de délibération. Au cours de cette session, tous les documents stratégiques seront passés au peigne fin avant leur validation. Le but est de permettre au FODA de fonctionner normalement.

« La présence du conseil d’administration donne de la crédibilité à une institution telle que le FODA. Pour que les bailleurs puissent s’intéresser à nous, il faut vraiment l’organe du conseil d’administration », a indiqué M. Kouramoudou Magassouba.

Dansa Camara DC

Pour Africaguinee.com

Créé le 28 mars 2023 17:54

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_