Conakry : La drogue mortelle « Kush » fait de nouvelles victimes…

CONAKRY-La drogue mortelle appelée « kush » continue de faire des victimes à Conakry. Au quartier Carrière dans la commune Matam, un des épicentres de la consommation de cette drogue à Conakry, de nouvelles victimes viennent d’être enregistrées. D’après nos informations, les faits se sont produits dans la nuit du mercredi à jeudi 23 mars aux environs de 02h du matin. Les victimes sont deux jeunes qui ont fumé cette nouvelle variété de drogue mélangée à d’autres produits chimiques. L’effet a été immédiat.

L’un a rendu l’âme dans les heures qui ont suivie dans un centre hospitalier de la place alors que l’autre est actuellement en soins intensifs. Il est dans un état critique. Au quartier Carrière, le nombre de victimes connues de cette drogue à date, est de cinq (5).

La nouvelle variété de drogue appelée "Kush"
La nouvelle variété de drogue appelée « Kush »

« La victime est un jeune n’habitait à Carrière. Il est arrivé ici il y a environs 5 mois. Dans la nuit du mercredi à jeudi 23 mars, il était assis avec ses camarades derrière ma maison. Ils fumaient, mais il n’était pas satisfait. Il a commissionné un enfant pour aller lui acheter la kush. Dans ce quartier, c’est facile d’obtenir cette drogue.

Quand le petit est revenu, il a fait son mélange avant de commencer à fumer. Entretemps, il a demandé à son ami qui était à côté s’il veut prendre deux tirs. C’est comme ça qu’ils fumaient. Quelques minutes après, l’un est tombé près du mur. L’autre a couru vers le pont en criant : aidez-moi, ma langue…J’étais arrêté devant ma boutique. Je l’ai entendu crier, mais je n’ai pas compris. C’est quand il s’est écroulé à 30 mètres de moi que des jeunes sont venus au secours.  Certains ont demandé d’apporter d’eau car il voulait avaler sa langue. Il y a un jeune qui a tenu sa langue, d’autres tenaient ses pieds et ses mains. Il se débattait pour survivre », a raconté ce témoin de cette scène surréaliste.

Le quartier Carrière, ainsi que certains débarcadères situés sur le littoral sud (Matam) sont considérés comme l’épicentre du ravitaillement et de la consommation du Kush à Conakry. Les autorités ont déployé de gros moyens pour éradiquer cette drogue importée de la Sierra Léone voisine, mais le phénomène persiste et le nombre de victimes chez les jeunes grossit de jour en jour.

« Il y a beaucoup de jeunes qui fument la kush ici. Avant, il y avait plus de vendeurs que de consommateurs dans ce quartier. Depuis que des gendarmes et policiers ont commencé à les inquiéter, ils ont arrêté la vente. Ils sont désormais pour la plupart des consommateurs, mais ils achètent la kush dans le quartier voisin qu’on appelle Colombie », explique ce citoyen du quartier.

A suivre…

Sayon Camara

Pour Africaguinee.com

Créé le 26 mars 2023 09:07

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces