Conakry : Agressé chez lui par des gendarmes, Elhadj Oury Barry raconte…

Elhadj Mamadou Oury Barry

CONAKRY-Elhadj Mamadou Oury Barry,  âgé de 85 ans a connu la pire humiliation de sa vie. Selon l’octogénaire, il a été agressé, fouillé, insulté, volé  chez lui par des gendarmes le mercredi 29 janvier dernier au quartier Nassouroulaye alors que le même jour deux ont été tués dans le même quartier. Sous le choc, il a confié son témoignage à Africaguinee.com.

« Ce jour quand ils sont venus, ils m’ont trouvé assis. Alors que tout le monde fuyait, étant âgé et assis chez moi, je suis resté sur place. Mais j’ai reçu tous les sévices possibles de la part des forces de l’ordre mais par la grâce de Dieu j’ai échappé belle à la mort. J’ai été victime de fouille corporelle et ils ont déchiré le boubou que je portais avant de s’introduire dans mon bâtiment. A l’intérieur de la maison tout l’argent qu’on avait, nos téléphones et une moto qui était dedans ont été pris. Dans leur forfaiture, la petite table de commerce que j’avais a aussi payé les frais. Tout a été emporté, même les petits sachets de lait, les boîtes de sardines, les boites de gloria.

De toute ma vie, je n’ai jamais vécu une telle humiliation. C’est dur. J’ai vécu dans d’autres pays de la sous-région, mais ce que j’ai vécu ce jour, c'était du jamais véccu pour moi. C’est en Guinée chez moi ici que j’ai eu ça. C’est du jamais vu.  L’imam du quartier aussi a été mis au respect, l’arme pointée sur sa tempe. A mon âge, je suis étonné de subir de tels sévices  du moment où je n’ai rien fait. Ils ont sauté par-dessus la clôture pour s’introduire chez nous (…), des thermos à eau chaude, des tiroirs des ustensiles de cuisines, tout a été vandalisé. Nous sommes étonnés de ces actes (…).

Par le passé, les forces de l’ordre avaient pour rôle la sauvegarde des citoyens et de leurs biens, mais si ce sont eux les vandales, ça serait le monde à l’envers. La question aussi est de savoir pourquoi toute cette barbarie ne vise que nos quartiers, on se le demande. Deux personnes ont été tuées, nous demandons la protection auprès de Dieu le tout puissant parce que nous sommes désemparés ». 

 

Propos recueillis par Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Créé le 2 février 2020 10:56

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces