CNT : Adoption de deux résolutions dont une sur la promotion du textile guinéen

whatsapp_image_2022-07-29_at_17

CONAKRY-Réunis en plénière ce vendredi, 29 juillet 2022 à l'hémicycle du Palais du peuple, les conseillers nationaux ont adopté à l'unanimité deux résolutions. La première est relative à la reconnaissance du Causus des femmes du Conseil National de la Transition (CNT) tandis que la seconde porte sur la promotion du textile guinéen par le Conseil National de la Transition ( CNT). 


C'est devant les ministres -de la Culture, du Tourisme et de l'Artisanat-, Alpha Soumah " Bil de Sam", -de la Promotion Féminine, de l'Enfance et des Personnes Vulnérables-, Aïcha Nanette Conté que les conseillers nationaux ont procédé à l'examen et à l'adoption de ces deux résolutions saluées par les deux membres du Gouvernement. 

La première qui porte sur la reconnaissance du causus des femmes du CNT vise à promouvoir les droits des femmes et filles guinéennes longtemps affectées par des violences et autres formes de marginalisation dans les sphères de prise de décision. L'adoption de cette résolution par le CNT constitue à coup sûr, un outil de lutte contre les inégalités dont sont victimes les femmes et filles.

En ce qui concerne la résolution portant sur la promotion du textile guinéen, les conseillers nationaux de la transition ont motivé son adoption par deux principales raisons.

« Nous avons approuvé la résolution qui, à notre avis, présente un double intérêt. Sur le plan culturel, l'adoption de la résolution permettra la valorisation de notre identité culturelle. Toujours sur le plan culturel, il y a le respect de la tradition ancestrale, le respect de nos coutumes, la promotion de notre patrimoine culturel. Sur le plan économique, elle va permettre à nos artisans de vivre du fruit de leur travail, de créer la richesse, de créer de l'emploi, de rehausser notre économie. Cette résolution est bénéfique pour notre pays et favorable à l'émergence de l'artisanat, à la valorisation de notre culture et au développement économique », a déclaré Professeur Hassane Bah, président de la commission Santé, Éducation, Affaires Sociales, Art, Sports et Culture au Conseil National de la Transition (CNT). 

Prenant la parole peu après l'adoption de la résolution sur la promotion du textile guinéen, Alpha Soumah " Bil de Sam" ministre de la Culture, du Tourisme et de l'Artisanat a commencé par remercier les conseillers nationaux pour avoir donné le ton. Cela va pousser dit-il, le gouvernement à aller plus vite parce que le textile guinéen constitue l'ADN de notre patrimoine culturel.

« La prise de conscience qui est en cours doit envahir nos esprits et nous pousser à nous approprier de notre patrimoine qui a tendance à être oublié. En ce qui nous concerne, mes amis artisans qui sont là peuvent le témoigner, la première lutte que j'ai eue à mener c'est déjà d'organiser ce beau monde afin de mettre en place une chambre de métiers et de l'artisanat. Mais aussi réveiller les vieux projets qui étaient déjà en cours à l'intérieur du pays à savoir les centres d'exposition artisanale.  Tous ces projets sont relancés et nous sommes aujourd'hui sur la construction des villages artisanaux. Tout cela pour travailler dans le sens de nous approprier non seulement de notre savoir-faire ancestral mais aussi et surtout de conserver ce que nous avons de plus ancien en nous c'est-à-dire notre culture », a-t-il indiqué.

A la suite de son collègue, de la Culture, du Tourisme et de l'Artisanat, madame Aïcha Nanette Conté ministre de l'Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l'Enfance a aussi félicité les honorables conseillers nationaux pour avoir pensé à ces deux sujets très importants.

« Quand nous parlons du textile guinéen, je pense que plus de la moitié de ceux qui travaillent dans le secteur sont des femmes. Je voudrais du haut de cette tribune remercier et féliciter ces femmes pour leur dire que je suis de cœur avec elles. Nous faisons également leur renforcement parce qu'il y a un problème dans le textile guinéen. C'est la fixation des couleurs. Les Maliennes sont venues apprendre la teinture chez nous. Pourquoi aujourd'hui tout le monde veut porter les bazins des teinturières maliennes et non les nôtres ? Nous allons nous battre et reprendre notre flambeau », a annoncé la ministre de l'Action Sociale, de la Promotion Féminine et des Personnes Vulnérables.

Siba Engagé

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 623 06 56 23

Créé le 29 juillet 2022 19:31

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

ECOBANK

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces