Chute de Bazoum au Niger : Les premières annonces fortes des putschistes…

NIAMEY-Au Niger, le scenario tant redouté s’est produit. Mohamed Bazoum, allié clef des pays occidentaux dans la lutte contre le terrorisme au Sahel a été renversé, ce mercredi 26 juillet 2023, par l’armée.

Le coup d’Etat acté tard dans la soirée est l’épilogue d’une journée extrêmement confuse marquée par des tensions à Niamey. Le Président déchu était retenu depuis la matinée du mercredi par la garde présidentielle.

C’est le sixième coup d’Etat perpétré en Afrique de l’Ouest depuis août 2020 dont deux au Mali, deux au Burkina Faso et un en Guinée. Les forces de défense et de sécurité nigériennes réunies au sein du Conseil National pour Sauvegarde de la Patrie (CNSP) ont décidé de mettre fin au régime du Président élu en 2020 et qui est au Pouvoir depuis avril 2021. Les putschistes justifient leur action par la dégradation continue de la situation sécuritaire, la mauvaise gouvernance économique et sociale.

Comme premières mesures prises par les putschistes, il y a suspension des institutions issues de la septième république, les secrétaires généraux des ministères se chargeront de l’expédition des affaires courantes. Désormais la gestion est assurée par les forces de défense et de sécurité.

Les tombeurs de Mohamed Bazoum annoncent aussi que les frontières terrestres et aériennes sont fermées jusqu’à la stabilisation de la situation, un couvre-feu est instauré de 22h à 05 du matin jusqu’à nouvel ordre sur toute l’étendue du territoire.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le 27 juillet 2023 02:57

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,