Cellou Dalein en campagne à Kissidougou : Ce que compte faire l’Opposant s’il est élu…

12039348_664987416969448_6626572484396789414_n

KISSIDOUGOU- L’opposant guinéen, Cellou Dalein Diallo, en campagne pour l’élection présidentielle du 11 octobre, a fait vibrer la  préfecture de Kissidougou ce dimanche 20 septembre 2015. Le président de l’UFDG, a été accueilli dans l’apothéose par des milliers de ses  militants et sympathisants dans cette préfecture de la région forestière. Sur une distance de plusieurs kilomètres, des motards et une foule compacte, aux couleurs et effigies de son parti, (UFDG) ont conduit le chef de l’UFDG et sa délégation au stade préfectorale de Kissidougou, où il a tenu un grand meeting dans l’après-midi.

De Faranah à Kissidougou, Cellou Dalein Diallo et sa suite ont bénéficié d’un accueil chaleureux dans toutes les localités traversées. Dans les sous-préfectures de Tirô, Banian (Faranah) ou encore Sangardo (Kissidougou), le chef de file de l’opposition, a été accueilli dans l’effervescence avant de faire le clou à Kissidougou ville où une haine humaine l’attendait. Touchée par la mobilisation, Dalein exulte : « Depuis Sangardo jusqu’ici, le long de la route, j’ai vu des jeunes, des femmes, des vieillards, exprimer leur joie, manifester leur adhésion, applaudir la délégation.  Je dois leur adresser ma gratitude et la considération qu’ils ont exprimées à notre égard », a-t-il témoigné, rappelant que sa première mission à Kissidougou date de 1977, au temps du feu président Ahmed Sékou Touré.

Vendant son projet de société, Cellou promet s’il est élu président, une administration dépolitisée au service des citoyens et une justice équitable à tous les citoyens dans un Etat droit respectueux des lois de la République. « Rien n’est plus dégradant pour un homme si  on lui prive de ses droits sans avoir de recours pour réparer le préjudice subi. Ici on n’a pas de justice, l’administration n’est au service des citoyens », lance-t-il.

Parlant du scrutin du 11 octobre, le candidat de l’UFDG a demandé à ses militants de voter massivement, insistant sur la sécurisation des suffrages. « Si les élections sont transparentes, le candidat de l’UFDG passe au premier tour »,  assure Cellou Dalein Diallo. Cependant, il invite ses partisans à la vigilance, car, prévient-il, le président sortant, qui a à sa guise toutes les institutions, et les administrateurs territoriaux, les ministres,  fera tout pour « voler ».

« Il faut qu’on change notre pays. Pour le changer il faut commencer par les  hommes et les politiques. Les politiques sont déjà élaborer et sont prêtes. Je sais ce dont vous souffrez. Je sais qu’il y a des solutions possibles. A partir du 11 octobre, il vous appartiendra de décider. Et je sais que vous voterez UFDG, mais il  faudra aussi qu’on fasse tout pur sécuriser le vote », a insisté Cellou Dalein Diallo, précisant qu’il compte (aussi) sur Kissidougou pour son élection.

 

Diallo Boubacar 1

Envoyé spécial d’Africaguinee.com

Tel : (002224) 655 31 11 12

 

 

Créé le 21 septembre 2015 19:18

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

logo-fondation-orange_3