Cellou Dalein Diallo : « Pourquoi l’UFDG a perdu l’élection présidentielle… »

Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG

CONAKRY- Qu’est-ce qui est à la base de la défaite du candidat de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée lors des élections présidentielles du 11 octobre dernier ? Cellou Dalein Diallo s’est livré ce weekend à un exercice pour expliquer les raisons de l’échec de sa formation politique lors de la dernière consultation électorale.

 « La Région forestière a massivement voté pour nous. Nous étions premiers, mais les résultats ont été falsifiés. Ils sont allés jusqu’à enterrer le contenu des urnes.  Heureusement grâce à la vigilance  d’un militant, la fédération de l’UFDG à  Nzérékoré est allée avec l’observateur de l’Union Européenne procéder au déterrement du contenu de l’urne. Après dépouillement, ils se sont rendu compte qu’on avait plus 65%  des suffrages alors que pour le même bureau de vote, il était inscrit déjà à la centralisation que M. Alpha Condé a obtenue 85% », a expliqué ce week-end, Cellou Dalein Diallo, devant ses partisans au cours d’un rassemblement politique de son parti.

Dans les fiefs du président Alpha Condé, en haute-Guinée, les partisans de ce dernier, ont tellement rivalisé d’ardeurs dans la fraude qu’il y a des scores qui dépassaient les 100%, soutient M. Diallo.

« Ils  ont rivalisé d’ardeur dans l’octroi à  M. Alpha Condé du plus fort score au point qu’ils  ont dépassé les 100% des suffrages valablement exprimés. C’est après qu’ils ont rectifié. Il semble même que M. Alpha Condé disait : je ne suis pas d’accord, ce n’est pas crédible, diminuez un peu. C’est une honte’’, s’est indigné le président de l’UFDG.

 Il n’y a pas eu d’élection, ils ont planifié et organisé une mascarade électorale, soutient Cellou Dalein Diallo. Pourtant, les observateurs internationaux déployés en Guinée pour l’élection, ont jugé le scrutin crédible en dépit d’une organisation lamentable.

Un avis que ne partage le Chef de file de l’opposition guinéenne, selon qui, l’élection n’a pas été équitable. Pour  favoriser la triche, explique Cellou Dalein Diallo, ils ont d’abord commencé par tripatouiller le fichier électoral.

« Ils ont enrôlé tous les enfants en haute Guinée. Entre 2010 et 2015 il y a un millions cinq mille nouveaux électeurs dans huit circonscriptions. Ces circonscriptions, selon les faux résultats proclamés par la CENI ont donné plus d’un millions de suffrages à M. Alpha Condé’’, a-t-il relaté, ajoutant que le  jour du scrutin, à partir de 16 heures, l’élection s’est  arrêtée, le bourrage des urnes a commencé en haute Guinée, alors que dans ses fiefs, les gens ont été empêchés de récupérer leurs cartes électeurs.

« Dans la distribution des cartes, on estime  qu’il y a au moins cent mille  cartes qui n’ont pas été livrés dans la comme de Ratoma sur un corps électoral de 480.000. Au Foutah vous voyez des taux de participations entre 40 et 55% alors que vous vous trouvez des taux de participation allant jusqu’à 98% en haute Guinée. Lors qu’ils ont fait la  centralisation parfois, ils étaient obligés de réduire parce qu’ils  avaient des pourcentages allant jusqu’à 120% », a laissé entendre le leader de l’UFDG, demandant à ses militants de rester mobilisé.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 31 11 12

 

Créé le 26 octobre 2015 13:42

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces