Cellou Dalein Diallo : ‘’Nous attendons Lansana Kouyaté pour continuer la lutte…’’

Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG

CONAKRY-Déterminée à stopper le processus électoral en cours en Guinée, l’opposition guinéenne continue d’accentuer la pression sur le Pouvoir du président Alpha Condé dont elle conteste la légitimité. Le Chef de file de l’opposition a annoncé ce mercredi au cours d’une conférence de presse que Lansana Kouyaté, qui vit à Paris depuis un certain temps,  devrait les rejoindre bientôt pour faire face à leur unique adversaire, Alpha Condé.


« Nous attendons Lansana Kouyaté pour continuer la lutte et nous opposer par tous les moyens à la mise en œuvre, à l’application de ce calendrier de la discorde. Ensuite exiger effectivement que les élections communales soient organisées avant l’élection présidentielle », a annoncé le Président de l’UFDG, rajoutant qu’ils ont décidé de « trouver les moyens de renforcer l’unité et la cohésion au sein de l’opposition pour faire face à l’unique adversaire qu’on a et qui s’appelle Alpha Condé ».

La satisfaction de l’exigence liée à la tenue des élections locales avant la présidentielle, ajoute M Diallo, ne signifierait  pas que l’opposition a oublié ses autres revendications. A savoir : « la recomposition de la CENI, l’assainissement du fichier, l’accès au medias publics, l’accès aux places publiques pour organiser nos manifestations et les autres revendications qui sont liées à la mise en œuvre de l’accord du 03 juillet », a précisé Cellou Dalein Diallo. Selon lui, il y a de revendications auxquelles l’opposition tient mais dont la « satisfaction générait énormément M. Alpha Condé dans l’organisation de la mascarade  électorale qu’il  souhaite organiser à l’occasion de l’élection présidentielle », estime l’Opposant.

Pour le candidat malheureux de la présidentielle de  2010, un président de la  République qui s’autorise de violer les textes de la Constitution qu’il a juré de respecter n’a plus de légitimité. Et, c’est justement ce dont il accuse l’actuel président guinéen. Aux dires de l’Opposant, Alpha Condé a violé de façon répétitive la Constitution depuis qu’il est arrivé au Pouvoir en 2010.

« On devient président de  la République que si on respecte son serment, si on respecte la Constitution, si on respecte les droits de ses citoyens. Mais toutes ces obligations qui incombaient à M Alpha Condé n’ont pas été remplies. On constate donc, qu’il n’a plus de légitimité », explique Cellou Dalein Diallo.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 655 31 11 12

Créé le jeudi 9 avril 2015 3:11

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

LafargeHolcim

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

Siège de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS)