Cellou Dalein Diallo : ‘’Le pouvoir en place, a mis la justice en péril… »

23713
CONAKRY- Pendant que le président guinéen Alpha Condé se félicite du bilan de ses trois années d’exercice, et annonce des lendemains meilleurs pour les guinéens, le principal opposant à  son régime fait plutôt une description très ‘’hideuse’’ de sa gouvernance, a constaté Africaguinee.com.  
 
Pour l’opposant, Cellou Dalein Diallo ‘’depuis son accession au pouvoir, le Président de la République a une gouvernance sectaire et arrogante. Il  conduit une politique  d'affrontement et d'intolérance dangereuse pour la cohésion de notre nation’’, a fustigé le président de l’UFDG, selon qui ‘’  le pouvoir en place, en trois ans de gestion de notre pays, a mis la justice en péril et  rendu l’Etat plus déliquescent qu’il n’a jamais été’’
 
Une autre source d’inquiétude  selon Cellou Dalein Diallo, c'est la poursuite de la détérioration des conditions de vie. Selon lui, au cours de ces trois dernières années, le pays s’est enfoncé dans la pauvreté avec une forte dégradation des infrastructures sociales et économiques. 
 
‘’Observez autour de vous l'état de vos écoles et de vos universités, de vos dispensaires et de vos hôpitaux,  de vos routes et de vos ponts ! Le pays est encore dans l’obscurité et l’eau à la pompe, toujours un luxe.  Le chômage des jeunes a atteint un niveau jamais égalé’’, fera-t-il remarquer. 
 
En vérité, déduit Cellou Dalein Diallo, ‘’le gouvernement actuel n’a pas pu, loin s’en faut répondre aux attentes légitimes de notre Peuple. Il n’a pas été capable de mettre en mouvement la société guinéenne et de susciter la confiance nécessaire à la création de la richesse. Il a rendu le contexte peu favorable à l’investissement privé en refusant de stabiliser le cadre juridique et réglementaire et en retardant les mesures d’apaisement  des tensions sociopolitiques qu’il a délibérément créé’’, estime-t-il.
 
A en croire l’ancien Premier ministre, à ces souffrances s'ajoutent de profondes frustrations, ‘’Celles qui sont  ressenties face à la discrimination dans la gestion publique du pays. C'est la gestion d'un clan. Celui du RPG arc-en-ciel. Il a tous les pouvoirs, toutes les responsabilités, toutes les faveurs. Seuls les membres du clan ont accès aux marchés publics, au recrutement dans l’armée et dans la fonction publique. Ils vivent de l'Etat et sur L'Etat avec l'arrogance qui accompagne l'impunité’’,a-t-il condamné.
 
Tout cela, poursuit le président de l’UFDG,  il y a un ressentiment encore plus grave du fait de la politique du gouvernement de deux poids deux mesures même dans la gestion de la violence dans le pays. 
 
‘’La discrimination sournoise entre les guinéens sur la base de leur appartenance politique ou ethnique par le pouvoir actuel est porteuse d’une grande menace pour la paix sociale et l’unité nationale’’, alerte monsieur Diallo.
 
A suivre…
 
  Diallo Boubacar 1 
Pour Africaguinee.com.
Tel :  (00224) 664 935 132
 
Créé le 4 janvier 2014 18:24

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_