Cellou Dalein Diallo : ‘’combat, guerre ou lutte, nous sommes obligés de le mener…’’

Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG

PHILADELPHIE-Le Chef de file de l’opposition guinéenne multiplie les déclarations fracassantes dans le pays de l’oncle Sam où il  séjourne depuis quelques jours. Cellou Dalein  Diallo dans un ton ferme continue de galvaniser ses militants pour refuser ‘’une mascarade d’élections’’ en Guinée, a appris Africaguinee.com.


Lors d’un meeting tenu à Philadelphie, l’opposant guinéen et candidat malheureux de la présidentielle de 2010, a fait un discours musclé dans lequel il a mis en garde contre toute velléités de truquer les élections présidentielles de 2015. Il reste convaincu que si les élections sont transparentes, il  y aura bien un raz-de-marée électoral. Cellou Dalein Diallo dit que ‘’pour une fois malheur est bon’’. Mais, il prévient  ses détracteurs qu’il mènera une lutte sans merci pour obtenir la  transparence des élections. Ce combat là, qu’on l’appelle combat, guerre ou lutte, Cellou Dalein dit qu’il est obligé de le mener pour le respect des règles et des principes démocratiques.

Nous vous proposons cet extrait de son discours…

 

‘’Aujourd’hui nous accueillons des cadres et citoyens qui ont soutenu Alpha Condé pendant le 2ème tour de l’élection présidentielle de 2010. Ils ont compris qu’il n’est pas à la hauteur de la fonction. La Guinée a besoin d’un président qui par ses actes, ses propos,  va susciter la confiance et l’espoir des citoyens. Et c’est loin d’être le cas avec Alpha Condé. Heureusement que les Guinéens ont compris. On peut dire quelquefois que malheur est bon. Tout le monde a compris que le RPG ne peut pas diriger la Guinée (…)

Soyez convaincus que nous sommes en train d’avoir raison parce que le juge suprême c’est le peuple de Guinée. Et vous allez voir aux élections ce sera le raz-de-marée si les élections sont transparentes. Je vous l’ai dit qu’il n’y aura pas de 2ème tour. Je le sais, les guinéens le savent, mais Alpha Condé aussi le sait. 

Et il (Alpha Condé, ndlr) fera tout pour qu’il y ait mascarade  d’élection. Il faut que nous nous levions pour faire le  combat contre la mascarade. A cet égard, nous avons bénéficié du soutient de tous les guinéens parce qu’ils en ont marre ! Ce combat là, qu’on l’appelle combat, guerre ou lutte, nous sommes obligés de le mener pour le respect des règles et des principes démocratiques. Ils n’ont qu’à  l’appeler comme  ils veulent. J’ai invité les guinéens à se mobiliser pour mener ce combat. Ils ont dit que j’ai appelé à la guerre. Si c’est une guerre que d’appeler pour lutter contre la corruption, l’arbitraire, l’injustice et la violation des règles et des principes démocratiques,  eh bien nous allons la mener. Nous n’accepterons pas la fraude.

Le combat contre la dictature n’est pas facile. Sinon aucun peuple ne serait sous la dictature. Nous nous sommes battus pendant trois ans. Ils ont réprimé dans le sang toutes nos manifestations pacifiques. Si je suis débout aujourd’hui, c’est par la volonté de Dieu. J’ai toujours été devant dans ce combat pour exiger la transparence des élections. Zakariaou était à côté de moi lorsque la balle est venue le faucher. Nous nous sommes battus, on a perdu 57 jeunes dans le combat. Plus de 1400 interpelés, jugés arbitrairement condamnés, des handicapés à vie. Sous la pression de la communauté internationale on est allé au dialogue pour discuter des conditions pour aller aux élections ». 

A suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 12

 

Créé le 27 août 2014 12:41

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces