Cellou Dalein à Coyah : “Nous devons sanctionner le RPG pour ses mauvaises politiques“…

cellou_a_coyah

COYAH- Après l’étape de Kindia, samedi dernier, ce dimanche, le président du parti de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), était à Coyah, préfecture située à 50 km de Conakry, a constaté sur place Africaguinée.com.

Accueilli par une foule en  liesse, El hadj Cellou Dalein Diallo a fait un tour de la ville, avant de tenir un discours au stade préfectorale de la cité de Soumbouyah. De là, il a réitéré les mêmes propos à l’endroit de ses militants massivement mobilisés, qui l’attendaient sous une pluie battante, à Sanoyah, localité relevant de Coyah.

A l’entame, le chef de file de l’opposition a remercié ‘’ses’’ militants et sympathisants pour dit-il, « cette grandiose mobilisation ». « Je suis rassuré aujourd’hui, qu’au lendemain des élections, c’est l’opposition républicaine qui va gagner à Coyah », a déclaré l’opposant.

Distribution de l’argent par le pouvoir, Cellou Dalein fustige !

« Aujourd’hui, le pouvoir déverse à Coyah des sommes importantes. Si on vous donne, bouffer l’argent ! Parce que cet argent, c’est votre argent. Mais le jour du vote, ne vous trompez pas ! Votez la vérité et l’avenir de la jeunesse ! En votant pour l’UFDG à la liste nationale, et en votant au candidat à l’uninominal pour l’UFR. Ne vous trompez pas, l’avenir de la Guinée ce sont les partis politiques de l’opposition qui peuvent le construire toujours. Quel que soit le discours que le pouvoir vous tient, quel que soit l’argent qu’il déverse à Coyah et dans les autres circonscriptions, aujourd’hui personne ne peut vous faire le bilan d’Alpha Condé. Vous-même, vous pouvez le faire », a capitalisé le président de l’UFDG.

Parlant de la gestion des trois années d’Alpha Condé, l’ancien premier ministre dira : « Vous savez qu’il y a moins d’électricité, il y a moins d’eau, il y a moins de sécurité, il y a moins d’emplois pour les jeunes et les femmes. Alors, il faut sanctionner le RPG  (rassemblement du peuple de Guinée, parti au pouvoir, ndlr) en votant pour l’opposition. D’abord pour l’UFDG, ensuite pour l’Union des Forces Républicaines (UFR) à l’uninominal. Est-ce que nous sommes d’accord ? » ‘’Oui !’’, lui répondent les militants.

Ainsi, il invite tout le monde d’aller faire la campagne de porte à porte. Puisque relève Cellou Dalein Diallo, « Il y en a qui se sente obligé de voter pour l’Arc-en-ciel lorsqu’ils reçoivent l’argent du RPG. L’argent du RPG, c’est l’argent de l’Etat guinéen. Si on vous propose l’argent, prenez l’argent mais ne votez jamais pour eux. Puis que vous êtes sûr maintenant qu’ils sont incapables de créer des opportunités d’emploi pour la jeunesse, ils sont incapables d’approvisionner notre pays en électricité, ils sont incapables d’assurer la sécurité des citoyens, ils sont incapables de garantir l’unité des fils du pays, ils sont incapables de promouvoir la fraternité et la solidarité ».

Pour lui, le RPG Arc-en-ciel s’est révélé comme le champion de la division de la Guinée. « Le champion de l’arbitraire et de l’exclusion. A l’occasion des élections législatives, nous devons sanctionner le RPG pour ses mauvaises politiques », a invité le malheureux aux élections présidentielles 2010.

Incertitude d’aller aux élections législatives du 24 septembre !

« Mais avant l’élection, parce que nous ne sommes pas sûrs d’aller aux élections le 24 septembre, ce que je vous demande, c’est de vous mobiliser jeudi prochain pour faire des manifestations à Coyah, pour dire non au tripatouillage du fichier électoral et du découpage. Le jeudi 19 septembre, toute la Guinée sera dans les rues. Est-ce que Coyah est prêt ? » ‘’Oui’’ !, lui répond-on.

Et de poursuivre : « nous comptons  sur vous tous jeudi, pour que monsieur Alpha Condé et sa CENI comprennent que nous n’accepterons pas la fraude. Tous les partis politiques de l’opposition ont décidé de sortir sur l’ensemble du territoire jeudi, pour dire non à la fraude, non au tripatouillage du fichier et du découpage électoral. Non à la mascarade électorale. J’espère que les autorités ont déjà déposé la note d’information à la commune pour les informer que jeudi, tous les hommes, toutes les femmes, épris de démocratie et de justice, vont manifester ». « Jeudi, marche ! Jeudi, marche ! Jeudi, marche ! », scandait-on.

Hommage aux 50 jeunes victimes… ‘’Non à la fraude et à la mascarade électorale’’

Cellou Dalein encourage  l’ensemble à poursuivre le combat qui a été commencé il y a deux ans, pour dit-il, ‘’obtenir des élections libres et transparentes’’. « Nous pensions qu’après le dialogue, tout le monde allait avoir à cœur, l’organisation d’élection équitable et transparente pour que les guinéens puissent choisir en toute liberté ceux qui vont les représenter à l’Assemblée nationale. Malheureusement, le RPG, conscient du fait qu’il n’a plus de militants et d’électeurs, il veut utiliser la fraude pour gagner les élections. Il faut que nous nous levions tous, comme on l’a fait par le passé, pour honorer la mémoire des 50 jeunes abattus dans les rues de Conakry ou dans les fiefs de l’opposition, en disant non. Nous n’acceptons pas la fraude et la mascarade électorale ».

Pour cela, rassure Monsieur Diallo, « on est déjà prêt, quelles que soient les conditions climatiques, quelle que soit la sévérité des forces de répression, il faut que Coyah, à l’instar des autres circonscriptions de la république sorte, pour dire qu’on est pas prêt à aller une mascarade d’élection où le jeu est jouer d’avance, et Alpha Condé veut prendre l’assemblée, non pas par la volonté du peuple, mais par la fraude qu’il est entrain de mettre en place ».

A l’en croire, « l’opposition est disposée à aller aux élections, elle veut aller aux élections, parce qu’elle est consciente aujourd’hui, que sa force au niveau de la base s’est renforcée, elle sait que les guinéens ont compris que le RPG ne peut pas conduire l’unité et la prospérité de la Guinée. Nous ne voulons pas boycotter les élections, nous allons nous battre pour que les conditions d’un scrutin équitable et transparent soient réunies pour que nous participions aux élections, et que nous battions le RPG et monsieur Alpha Condé ».

« Il faut que nous ayons des élections propres pour dire au RPG que nous ne pouvons plus accepter la mauvaise gouvernance, l’exclusion, l’arbitraire, la mauvaise gestion des finances publiques, la mauvaise gestion des mines du pays. Nous voulons que notre pays soit géré dans le respect des règles et des principes d’un Etat de droit, dans le respect des principes de la démocratie et de l’unité de tous les fils du pays », a conclu le chef de file de l’opposition.

  Aliou BM Diallo
   Pour Africaguinee.om
   (+224) 664 93 46 24

 

Créé le 17 septembre 2013 20:00

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: