Cas des EPA : La présidence apporte des précisions…

Djiba Diakité, ministre Directeur de Cabinet à la Présidence de la République et le président de la Transition, colonel Mamadi Doumbouya

CONAKRY-Lors du dernier Conseil des ministres, le jeudi 02 février 2023, le ministre Directeur de Cabinet à la présidence de la République, a fait une importante communication relative à la situation actuelle des Etablissements publics à caractère Administratif (EPA) en Guinée.

Djiba Diakité a indiqué lors de son intervention que «conformément à la vision du Président de la Transition de rationaliser les dépenses de l’Etat pour une gestion efficiente du Budget national de développement (BND) dans l’intérêt supérieur du peuple de Guinée, il a été décidé de rationaliser les EPA existantes en faisant des fusions avec celles qui ont pratiquement les mêmes missions et attributions, ce qui équivaudrait à supprimer certaines qui font également collision avec des directions nationales».

Cette annonce qui a suscité beaucoup de réactions empreintes de craintes, a amené la présidence à faire une mise au point.

Selon la direction de la communication et de l’information, l’objectif est de mettre en place un système qui va converger progressivement vers la création de zéro EPA en 2023. Ce qui sous-entend nettement, selon elle, que les EPAs ne vont pas disparaître comme par un coup de baguette magique du jour au lendemain, mais il s’agit plutôt d’une méthode progressive vers zéro EPA en 2023.

« Cette vision proposée par la Présidence de la République, partagée et soutenue par le dernier Conseil des ministres, va du constat que l’Etat subventionne certains EPAs dont il n’a aucune idée de l’utilisation objective faite des ressources et du service rendu aux populations, les premières bénéficiaires, à l’image de l’année budgétaire 2022 », précise la note de la présidence parvenue à Africaguinee.com.

A regarder les lignes de budget de tous les départements sectoriels et les dépenses de transferts, la quasi-totalité des subventions versées reviennent aux EPAs qui occupent les premières places, fait remarquer la Présidence.

Toute chose, selon elle, que l’Etat dans sa politique de refondation veut faire changer en rationnalisant les dépenses publiques. C’est ça aussi un des objectifs de la Refondation et de changement institutionnel.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le 6 février 2023 17:35

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces