Boubacar Yacine Diallo : « Ce que nous avons promis aux médias…»

CONAKRY-Face à la grave crise qui secoue l’écosystème médiatique guinéen ciblé par des restrictions, une rencontre a regroupé les associations professionnelles de média, le syndicat de la presse privée et des commissaires de la Haute autorité de la communication (HAC), ce mercredi 24 mai 2023, au siège de l’institution. Les deux parties ont longuement discuté sur les défis du moment pour essayer de chercher des solutions aux problèmes que rencontrent les médias ces derniers temps.

Le brouillage des ondes des radios FIM et Djoma FM, la restriction à l’accès aux sites qui persistent, d’innombrables menaces contre les journalistes etc. voici entre autres, des sujets qui ont été à l’ordre du jour à la HAC.

Face à Boubacar Yacine Diallo et ses collègues, les présidents et représentants des associations de presse ont dit leurs « vérités » de manière crues. Ils ont également dénoncé le silence de cette institution face aux agissements des autorités actuelles contre des journalistes et les entreprises de presse.

« Nous nous sommes dit les vérités. Les associations ont porté à notre attention les préoccupations de l’heure, et nous leur avons promis de remonter ces préoccupations aux autorités de la transition afin que des solutions idoines soient prises. Hier nous voulions nous assurer de ce que les autorités de la transition pensaient de la liberté de la presse comme vous l’avez remarqué.

Cet engagement du 05 septembre 2021 a été réaffirmé. J’espère et je prie pour que la détente vienne rapidement. La Haute Autorité de la Communication en tant qu’instance d’autorégulation se pose comme garant de la liberté de la presse« , a affirmé Boubacar Yacine Diallo, président de la Haute autorité de la communication.

« Nous allons porter intégralement vos cris de cœur aux autorités avec espoir que des solutions seront trouvées… », a-t-il insisté.

M. Diallo a en outre encouragé les médias à promouvoir l’éthique, la déontologie, avant de rassurer de la disponibilité de la HAC à travailler avec les associations de presse pour faire face à certaines anomalies.

« Il y a plein de plaintes que nous recevons ici, si nous les mettons à la place publique, les journalistes seront honnis. Parfois des insuffisances venant même de grands journalistes… », a mentionné Yacine Diallo, appelant une nouvelle fois les hommes de médias à la retenue.

Un communiqué sera diffusé pour rendre compte de la tenue d’une énième rencontre avec les autorités de la place, suite à la rencontre de ce mercredi.

Dansa Camara DC 

Pour Africaguinee.com

Créé le 24 mai 2023 18:48

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,