Banditisme: Un Officier ‘’récidiviste’’ de l’armée interpellé par la police

23624
CONAKRY-Un groupe de bandits de grand chemin a été mis aux arrêts par les agents de la compagnie spéciale d’intervention policière, a constaté Africaguinee.com.
 
Ce groupe de hors-la-loi ont été présentés à la presse  ce vendredi, 27 décembre, à la Maison d’Arrêt de Conakry. En effet, ces cinq bandits, tous des récidivistes, dont un militaire, sont accusés d’avoir participé à plusieurs vols et attaques à mains armées tant à Conakry que ses environs. 
 
Ce sont entre autres, Kerfala Sylla alias KPC ou Koolbi marié et père de deux enfants, Mohamed Tall ingénieur télécom et père de trois enfants, lieutenant Christophe Okonor militaire de profession domicilié au camp Alpha Yaya Diallo, Mohamed Lamine Yansané alias Claver et Mohamed Aliou Diallo alias Boss-man.
 
Dans ses  explications, le Directeur Régional de la Police de Conakry et  Porte-parole de la Police Nationale a déclaré que Kerfala Sylla alias KPC communément appelé  Koolbi, née en 1986  à Conakry est le principal ‘’conspirateur’’ du groupe. Il aurait pris part à l’attaque du domicile de l’actuel Directeur de l’Ecole Nationale de Police. Il serait aussi complice  de plusieurs braquages de véhicules qui convoyaient souvent de l’argent en provenance du marché de Madina. C’est lui qui aurait dénoncé les quatre autres complices  lors des interrogations.
 
« Nous avons trouvé en leur possession quatre PMAK, 5boites chargeurs garnis de 134 balles, deux pieds de biche, un marteau et un véhicule Renault express  fourgonnette dans lequel ils cachaient leurs armes’’, a expliqué le porte-parole. 
 
Selon le commissaire, il a été trouvé 20 ceintures de grigris dont 7 pour Kerfala, 5 autres gri-gris en plaquette, 7 ceintures pour Mohamed Tall, une chemise de protection et un gri-gri neutralisant. Avant d’opérer c’est ce qu’ils déposent dans le domicile de leurs victimes potentielles. Ils disent que ça peut endormir les gens pour leur permettre d’opérer.
 
 ‘’Si ce n’est pas un professionnel malgré les fouilles au niveau des barrages ces gens là pouvaient toujours tromper la vigilance des agents qui sont en ces lieux’’. », a expliqué Aboubacar Kassé.
 
Kerfala Sylla dit KPC reconnait avoir participé à plusieurs attaques même à l’étranger : « j’étais chez moi un jour, je venais juste de rentrer d’un voyage à Tormélin  dans Tanéné où je suis en train de construire une boite. Le 23 décembre j’ai vu les policiers de la CSIP. Ils m’ont arrêté soit disant que je collabore avec des bandits. Je reconnais qu’à même je vole ailleurs pour ramener dans le pays. J’ai aussi participé à l’attaque à Gombonyah  chez les chinois. On a pris là-bas une somme de 170 000 000 francs guinéens. En dehors de ça je n’ai rien fait ».
 
 Mohamed Tall quand à lui,  dit n’avoir participé à aucune attaque armée mais reconnait avoir été arrêté avec des armes dans son véhicule: « avant-hier je suis allé chercher mon véhicule au garage pour voir si le mécanicien l’avait réparé. C’est entre temps que les agents sont sortis braquer l’arme sur moi. Les armes qu’ils ont trouvées dans mon véhicule ne m’appartiennent pas, on me les a confié par Kaké lieutenant sans souci ».
 
Pour sa part,  le lieutenant Christophe Okonor explique que  « Tall m’avais appelé au téléphone pendant la nuit et le matin je l’ai rappelé pour savoir ce qu’il y’avait. Il me dit qu’il voulait me voir et que son grand est venu, donc je vous invite on va s’amuser dans un bar. Quand je suis venu, j’ai trouvé les policiers devant moi. Je n’ai jamais participé a une attaque armées et je ne connais pas d’où sont venus les armes là parce qu’elles ne m’appartiennent pas », a-t-il nié.
 
  Diallo Boubacar 1 
Pour Africaguinee.com
Tel : (00224) 664 935 132
 
Créé le 28 décembre 2013 22:49

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

logo-fondation-orange_3

Avis d’appel d’offre ouvert…

mercredi, 15 mai 24 - 11:36 am