Baisse du prix du carburant en Guinée : Alpha Condé a tranché !

alpha1

PARIS-Voilà une réaction du Chef de l’Etat qui ne plaira aux syndicats, en négociation avec le Gouvernement depuis quelques jours. Le président Alpha Condé qui s’est exprimé sur la revendication du mouvement syndical guinéen, semble exclure toute possibilité de baisse du prix du carburant à la pompe. Et  pour cause :

Alpha Condé relève plusieurs contingences. D’abord, la chute des prix des matières premières (fer, bauxite, diamant…) dont la Guinée est exportatrice. Cet effondrement des prix, a pour conséquence la baisse des recettes de l’Etat.

Ensuite le  contexte sous-régional. A ce niveau le Chef de l’Etat explique que même dans le contexte actuel, les pays frontaliers à la Guinée, le carburant est vendu plus cher que dans notre pays. Du coup, selon Alpha Condé, en baissant le prix de l’essence en Guinée, il y a fort risque de trafic frauduleux du carburant vers les autres pays limitrophes.  

Voici son explication. C’était dans une interview qu’il a accordée à un media international et diffusé sur la RTG.

« Avant de parler de la baisse du prix de carburant, la Guinée est un pays exportateur. Est-ce que vous savez le prix du fer et de la bauxite a baissé avant que le carburant ne baisse. Le fer a subi une chute de presque 130 dollars à 30. Il y va de même pour l’or, le diamant. Tous les prix  des matières premières que nous exportons ont chuté. Ensuite il faut comparer le prix du carburant aujourd’hui en Guinée au Sénégal, au Mali et en Côte d’Ivoire. Il ne faut pas que la Guinée importe le carburant et que les gens aillent le revendre dans les pays voisins.

Tous les prix des matières premières que nous exportons se sont effondrés. En Guinée, le Fond Monétaire International, nous a demandé d’augmenter le prix du carburant (…). La baisse des prix des matières premières a affaissé nos ressources. Lorsque le pays n’a plus de ressources  comment on va payer les travailleurs.

Si nos ressources baissent au niveau de la bauxite, du fer, de l’or comment va-t-on trouver d’autres ressources.  Le prix du fer et de la bauxite a baissé bien avant la baisse du prix du pétrole. C’est un affaissement général, pas seulement du pétrole. Donc, il faut faire la balance entre ce que nous perdons dans la baisse du prix  de bauxite, du fer, de l’or et du diamant et la baisse du pétrole pour savoir exactement ce que la Guinée va perdre.

Par exemple au Sénégal  actuellement l’essence coûte l’équivalent de 11.000 francs guinéens, si vous comparez alors qu’en Guinée, il ne coûte que 8000 GNF. Vous voulez qu’on importe le carburant en Guinée et que les gens l’exportent vers le Sénégal ou dans les autres pays? Alors, il  faut expliquer patiemment aux syndicats et que les gens comprennent. Parce que les gens les gens  n’ont pas toujours la vision claire…. »

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 31 11 12

Créé le 30 janvier 2016 11:47

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces