Bah Oury : ‘’L’année 2016 sera plus difficile avec Alpha Condé si…’’

Bah Oury, vice-président de l'UFDG

CONAKRY- L’opposant Bah Oury prédit une année 2016 très sombre pour son pays. Le vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée qui a été interpellé par notre rédaction au sujet de l’augmentation des tarifs des appels téléphoniques, a estimé qu’il s’agit là d’un autre signe de l’échec du Gouvernement du Président Alpha Condé.

‘’Cela veut dire déjà que les ressources financières dans le pays sont dans un état déficitaire. Le taux de croissance en 2015 projeté par la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International est pratiquement nul. Depuis quatre ans  les taux sont extrêmement bas et le niveau de pauvreté s’est accentué. Les fonds obtenus pour juguler la crise sanitaire Ebola sont très mal gérés. Cette augmentation est une autre manière de voler les guinéens et d’accroitre le niveau de pauvreté dans le pays. Le Gouvernement d’Alpha condé à tout point de vue a échoué lamentablement’’ a déclaré l’opposant Bah Oury au cours d’un entretien avec un journaliste de notre rédaction.

‘’Les années précédentes ont été difficiles, s’il (Alpha Condé, ndlr) persiste, 2016 sera encore plus difficile que 2015. Avec les élections Alpha Condé peut faire ce que bon lui semble puisqu’il maitrise  les acteurs politiques, mais la colère populaire qui gronde et qui monte, finira dans peu de temps  par le chasser du pouvoir’’ a poursuivi le vice-président de la principale formation politique de l’opposition guinéenne.

Le Gouvernement guinéen a justifié cette augmentation du coût des appels téléphoniques par un besoin de ressources financières. Le Ministre guinéen chargé des postes et télécommunications, Oyé Guilavogui, a expliqué au micro de notre rédaction que l’épidémie d’Ebola a eu un grand impact sur l’économie guinéenne.

‘’Depuis pratiquement au début de l’année 2014, l’économie de notre pays fait face à une crise économique sans précédent  au point que le gouvernement n’a pas pu exécuter son programme d’investissement comme partout ailleurs en de pareilles circonstances, l’Etat cherche toujours à combler le gap perdu. Depuis cette date  les ressources se font de plus en plus rares, les caisses de l’Etat se sont vidées  et pour parer à de telles situations, des mesures d’urgences sont donc enclenchées par l’Etat qui passe par tous les moyens pour renflouer ses caisses  et trouver des ressources pour pouvoir exécuter des programmes d’investissements de l’année qui sont déjà budgétisés, votés par l’Assemblée nationale et  promulgués par le président de la République. Ce n’est pas  seulement  aux télécommunications, dans beaucoup de domaines il y a eu des redressements, et chacun doit faire des sacrifices pour redresser notre économie. Donc c’est dans cet esprit que l’Etat a demandé (…) et surtout la raison fondamentale, c’est que le coût des appels téléphoniques en Guinée est le plus  bas de la sous-région, et comparativement aux pays occidentaux  c’est autre chose. Nous avons alors décidé  d’augmenter  un franc la seconde d’appel, c’est pratiquement 60 GNF la minute, c’est absolument rien du tout, c’est insignifiant. Donc une fois encore je dis que chaque guinéen doit consentir un sacrifice. Vous savez d’ailleurs que cette loi a été votée à l’Assemblée Nationale, les députés qui y siègent sont l’émanation du peuple’’ a confié le Ministre Oyé Guilavogui.

 

Boubacar Loudah Bah

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

 

Créé le 8 juillet 2015 02:56

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces