Bah Oury : ‘’Dadis Camara doit penser à régler le passif des massacres du 28 septembre 2009…’’ (Exclusif)

Bah Oury, vice-président de l'UFDG

CONAKRY- L’opposant Bah Oury s’est exprimé cette semaine sur la démission de l’armée de l’ancien Président de la transition guinéenne Moussa Dadis Camara. Dans un entretien exclusif accordé à notre rédaction, le vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), Bah Oury a estimé qu’avant tout engagement (politique) de l’ancien numéro un du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD), il faudrait que justice soit rendue aux nombreuses victimes dans le dossier des massacres du 28 septembre 2009.

‘’D’abord je pense qu’il y a beaucoup de préalables à régler, il faut que cela soit bien compris. Faire de la politique c’est  signer un pacte avec une partie de la société. Pour avoir un pacte avec la société il faut résorber un certain traumatisme. Je pense que le capitaine Dadis doit penser à  régler le passif du 28 septembre 2009 et situer les responsabilités’’ a estimé l’opposant Bah Oury qui a été interrogé par un journaliste de notre rédaction.

Selon cet ancien Ministre chargé de la réconciliation nationale, M. Dadis Camara doit d’abord penser à se « repentir »  et que justice soit faite de manière impartiale pour panser les nombreuses blessures et réconcilier les guinéens.

‘’L’Etat doit mettre en place une justice de réparation et  de compensation pour toutes les victimes qui sont aujourd’hui littéralement abandonnées à elles-mêmes’’ a conclu M. Bah Oury.

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

 

Créé le 30 avril 2015 20:20

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces