Attaque terroriste : ‘’La Guinée est menacée’’ alerte le Président Alpha Condé…

Président Alpha Condé

CONAKRY- Le Président guinéen Alpha Condé a annoncé ce samedi 25 juillet 2015 que son pays est sous la menace des terroristes. Lors d’une rencontre avec des étudiants d’une Université de Conakry, le chef de l’Etat guinéen a lancé un appel à l’endroit des populations qui doivent observer plus de vigilance face à cette menace terroriste.

 « Aujourd’hui, tous les pays sont menacés. Il y a une semaine les français m’ont appelé pour me dire attention, on va vous attaquer à Mandiana. Donc j’ai prévu d’envoyer l’armée et la gendarmerie,  aujourd’hui à Mandiana (…).  Donc, il faut qu’on sécurise nos frontières, parce qu’ils (les islamistes, Ndlr) veulent attaquer  en  Côte- D’ivoire, en Guinée, au Mali et au Burkina Faso. Est-ce qu’on va s’asseoir et que les gens viennent nous attaquer ? Est-ce qu’on va s’asseoir jusqu’à ce qu’on ait des cellules dormantes ?» s’est interrogé le Président guinéen Alpha Condé.

A Labé, préfecture située à près de 500 km de la capitale Conakry, les autorités avaient récemment décidé d’interdire le port du voile. Certaines associations religieuses avaient vigoureusement condamné cette décision des autorités préfectorales de Labé.

Le Président Alpha Condé a invité ses concitoyens à éviter la manipulation des politiques.

« Si les gens disent que le président a interdit le voile, c’est de la manipulation politique.  Je suis le président d’un Etat laïque.  Je n’ai pas de différence entre les religions ; mais je dois assurer la sécurité de la Guinée. J’ai dit que le port du voile pose problème, Boko Haram au Nigeria (…). Et vous savez  ce qui se passe au Mali. Ces islamistes  sont  en train de s’installer. Laisser l’islamisme s’installé en Guinée,  c’est mettre en cause  la sécurité de la Guinée. J’ai entendu que j’ai interdit le port du voile en Guinée, je n’ai pas interdit. J’ai dit il faut un débat national, moi je suis responsable de la sécurité en Guinée. Si demain quelqu’un qui est voilé rentre ici et commence à tirer sur les étudiants, qui serait responsable ? C’est moi », a précisé Alpha Condé.

La Guinée s’est invité aux côtés des Nations-Unies dans le combat contre les islamistes au Nord du Mali. Le Président Alpha Condé, prône un débat national sur la question liée à la menace terroriste.

 « Aujourd’hui le Tchad et le Cameroun ont  interdit (le port du voile, Ndlr) parce qu’ils ont vu les conséquences. Mais, j’ai dit de réfléchir pour  qu’ensemble qu’on trouve une solution,  parce que je ne veux pas de guerre de religion. Nous savons qu’en Guinée il y a des wahhabites et les autres, mais cela cadre parfois à la lutte pour  le pouvoir,  donc il faut être extrêmement prudent. Pour éviter ce qui se passe au Mali, il doit y avoir un débat national. Mais il est évident que le port de voile intégral est un danger. Cette personne peut un être un terroriste qui garde un fusil. Comment vous pouvez faire la distinction quand tout le monde est voilé, on ne peut pas savoir si  c’est une femme ou pas, si le visage est voilé », a dénoncé le Président de la République.

Pour rappel, c’est la première fois que le président Alpha Condé est allé à la rencontre des étudiants. Cette rencontre s’inscrivait  dans le cadre de la consultation nationale avec la jeunesse.

 

BAH Aïssatou

Pour africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

 

         

Créé le 25 juillet 2015 21:54

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces