Assassinat du journaliste El hadj Diallo : Vers l’observation d’une journée « sans presse » ce mardi 9 février…

journalistes

CONAKRY- La presse guinéenne entend mettre la pression sur les autorités afin que l’auteur et les commanditaires de l’assassinat du journaliste El hadj Mohamed Diallo soient retrouvés et traduits en justice. Plusieurs associations de presse ont signé ce dimanche 7 février 2016 une déclaration commune annonçant entre autres l’observation d’une « journée sans presse » et du boycott de toutes les activités de la principale formation politique de l’opposition guinéenne.

Nous vous livrons in extenso le contenu de cette déclaration dont notre association, le REMIGUI est signataire…

 

Les associations de la presse guinéenne (AGUIPEL, URTELGUI, AGEPI, UPLG, REMIGUI) informent l’opinion nationale et internationale qu’elles se constituent partie civile dans le dossier relatif à l’assassinat de notre confrère El hadj Mohamed Diallo le vendredi 05 février 2016 au siège national de l’UFDG, Conakry.

 

En conséquence, il est demandé à tous les journalistes de s’abstenir de donner la parole à l’UFDG et/ou de diffuser un communiqué, droit de réponse, publireportage, etc. dans les médias guinéens pendant la durée de la procédure judiciaire qui est déjà ouverte.

Par ailleurs, il est demandé à tous les médias guinéens d’observer une journée sans presse  le mardi 09 février 2016 (de 6H à 22H)

Enfin, les associations de la presse guinéenne remercient l’ensemble des journalistes, les responsables des médias publics et privés pour l’unité d’action dans ce dossier.

 

Conakry, le 07 février 2016

Pour les associations

Les bureaux exécutifs

Créé le 8 février 2016 15:38

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces