Arrestations à Kaloum : “C’est l’UFDG qui est visé“ selon Dr Fodé Oussou Fofana…v

oussou_ufr

CONAKRY- Le parti du chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, a vigoureusement dénoncé l’arrestation ce lundi d’un de ses militants, ainsi que d’autres jeunes appartenant pour la plupart à l’Union des Forces Républicaines de Sidya Touré, a appris Africaguinee.com.

Pour le vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, Dr Fodé Oussou Fofana, c’est sa formation politique qui est visée par le pouvoir du président Alpha Condé : « C’est un jeune militant très engagé de l’UFDG à Kaloum, Fofana, qu’on appelle affectueusement ‘’Rasta’’. C’est quelqu’un de très passionné pour El hadj Cellou, car il ne s’habille qu’avec les tenues d’El hadj Cellou Dalein Diallo », a confié Dr Oussou Fofana.

Ce que le parti ne comprend pas d’après son haut responsable, « c’est que, sur une centaine de personnes, prendre juste une personne aller l’emprisonner, nous considérons à l’UFDG que c’est une situation qui ne vise que le parti et les militants de l’UFDG. C’est ce qui nous choque et qui nous fait révolter », a-t-il martelé.

Et de poursuivre : « tout ça, va dans le sens de vouloir ne pas donner la possibilité aux gens d’exprimer leur droit. C’est un droit légitime pour tout citoyen. L’essentiel est que ta manifestation n’ait pas une influence sur les autres et que tu ne te rendes pas coupable de casse ou de tout autre acte malveillant ».

Pour sa libération, l’ancien directeur de campagne de l’UFDG affirme qu’ils ont ‘’déjà pris contact avec les autorités pour les informer de cette situation. Nous pensons que des dispositions seront prises pour le libérer », a estimé le Dr Fofana.

Cette arrestation de ce militant intervient seulement 24 heures après la libération du secrétaire fédéral de l’UFDG à Matam. « Honnêtement, nous nous disons qu’à l’UFDG, qu’on ne comprend pas du tout, puisque notre fédéral de Matam, Sorel Bangoura a aussi été arrêté. Il a fait une semaine à la gendarmerie sur ordre de la maire de Matam », rappelle-t-il.

Pour le porte-parole du haut commandement de la gendarmerie nationale, les manifestants ont  occupé la ‘’voie publique’’ sans ‘’autorisation’’ préalable. Une accusation balayée d’un revers de la main par Dr Fodé Oussou Fofana : « Je ne sais pas ce qu’ils appellent manifestation sur la voie publique. Il y a tellement de manifestations sur la voie publique. On a vu un embouteillage énorme une fois organisée par des gens du RPG (parti au pouvoir, Ndlr) qui n’avaient pas l’autorisation de manifester. Les gens ont mis le podium même dans la rue. Je pense que les autorités ont le droit de demander gentiment aux jeunes de quitter la voie publique, et que ce n’est pas autorisé. Nous attendons par exemple de forces de défense et des sécurités qu'elles disent aux gens de quitter la rue. C’est la moindre des choses », a conclu le Dr Oussou Fofana.

  Aliou BM Diallo
   Pour Africaguinee.com
   (+224) 664 93 46 24

 
 

Créé le 8 octobre 2013 21:18

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces