Armée : Du matériel militaire à Conakry pour l’Opération de déminage du centre de tir de Kindia…

Betrand Cauchery, Me Abdoul Kabèlè et Philippe Van Dame

CONAKRY- Le gouvernement guinéen à traver entend lancer une opération de déminage au centre de tir de Kindia et bien d’autres sites, dans lesquels des dizaines de tonnes de munitions sont enfuies depuis la seconde guerre mondiale, a appris Africaguinee.com.

Selon nos informations, ce sont plus de Soixante tonnes de munitions dont quinze qui sont enfuies, tout au  long du centre de tir de Kindia jusqu’au pied du mont Gangan qui sont concernés par cette opération. Trente sept autres tonnes de munition sont également susceptibles d’être enfuies ailleurs.  Ces munitions sont pour la plupart d’origine soviétique et chinoise. Le reste de ces explosifs est d’origine allemande et anglaise.

Cette opération de déminage est baptisée ‘’Opération Syling’’. Le débarquement du matériel militaire biotechnique a eu lieu ce mardi à la base militaire en présence du ministre délégué à la défense, Maître Abdoul Kanbélè Camara, de l’ambassadeur de France en Guinée, Bertrand Cauchery et du Chef de la délégation de l’Union Européenne en Guinée, Phillip Van Dam.

Interrogé sur cette opération, le ministre délégué à la défense, a précisé que les autorités guinéennes ont fait un appel à ses partenaires pour l’aider à déminer ces zones.  ‘’Nous avons fait appel à nos partenaires bis et multilatéraux notamment la France et l’Union européenne pour détruire ces munitions qui constituent un danger pour les populations civiles.  Aujourd’hui, c’est chose faite, nos partenaires ont répondu à l’appel de M. Le président de la République. C’est un  bel exemple de coopération dans le cadre de la protection globale de la population civile’’, a expliqué Maitre Kabélè.

 Cette opération est dans l’intérêt de la population civile, ajoute le  ministre, tout en invitant les autorités de la ville concernée par cette opération à s’impliquer dans le cadre de la sensibilisation des populations civiles.

’Je vous invite donc à vous impliquer dans le cadre de la sensibilisation pour que nous puissions mener cette campagne afin que cette opération se déroule dans d’excellentes conditions et à la satisfaction de tous.  Il faut féliciter la France et l’Union européenne. Il faut que les autorités civiles et militaires de Kindia s’impliquent pour que les populations puissent bien comprendre le bien fondé de cette opération. Il y a d’autres sites que nous avons recensés et nous travaillerons pour leur liquidation’’, a indiqué le ministre délégué à la défense.

Pour l’ambassadeur de France en Guinée, Bertrand Cauchery , l’accident survenu à Kindia (deux enfants avaient été tués à Kindia récemment par une grenade) a été le révélateur de l’urgence à intervenir très vite.

‘’ Il y avait effectivement des explosifs qui étaient dissimulés dans le pays. Mais en matière de lutte contre les explosifs, il ne suffit pas du jour au lendemain d’apporter du matériel biotechnique. Il n’y a rien de plus dangereux qu’une opération de déminage’’, laisse entendre l’ambassadeur.

C’est pourquoi dit-il, ‘’il faut qu’il y ait du côté guinéen de la formation, et cette formation, nous l’assurons. Nous avons envoyé une équipe d’experts qui  va assurer l’encadrement. Ils vont être là en permanence pour s’occuper du bon déroulement de cette coopération. Donc, c’est un travail de professionnels’’, a annoncé B. Cauchery, qui a ajouté que la contribution française dans cette opération est de cent mille euros. La France a également envoyé un avion de la protection civile. A côté, il y a les sessions de formation qui vont être assurées par la France.

Selon lui, cette opération est une ‘’action qui est orientée vers les citoyens, c’est pour ça que le rôle de l’information est très important dans cette opération’’, a expliqué Bertrand Cauchery.

Pour le chef  de la délégation de l’union européenne en Guinée, Phillip Van Dam, cette opération  ‘’est un bel exemple de partenariat’’.  Pour le représentant de l’UE en Guinée, son institution a mobilisé 500.000 euros (environs 500 milliards de francs guinéens) pour appuyer les autorités guinéennes dans cette opération.

‘’ Je pense que ce qui est important, c’est l’approche globale. Notre accompagnement cible en premier lieu la protection des populations civiles’’, a précisé Phillip Van Dame.

A noter que l’acheminement de ce matériel biotechnique à Kindia, devrait commencer ce mercredi.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel: ( 664) 93 51 32

 

Créé le 12 mars 2014 09:51

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_