Après les résultats définitifs, l’opposition se tourne vers la base : Dalein et J. Doré s’expliquent

23139

 

CONAKRY- Au lendemain de la publication des résultats définitifs du scrutin du 28 septembre, l'opposition a menacé de saisir la Cour de justice de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) pour exiger l'annulation totale ou partielle des élections législatives, ou encore la correction de certains de ces résultats, a appris Africaguinee.com.
 
En attendant de passer à l'exécution de cette menace, les leaders politiques de l'opposition décident de consulter leurs « bases ».
 
A la question de savoir pourquoi, Cellou Dalein Diallo, président du parti de l'union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) s'explique : « nous allons consulter nos bases, pour savoir quelles attitudes prendre et quelles sont les actions à engager pour marquer notre désaccord avec cette manière de faire. Partout, les partis de l'opposition feront républicaine  en sorte que notre position soit une position commune de l'opposition ».
 
Le chef de file de l'opposition a estimé que la décision de la cour suprême est d'autant surprenante en ce sens qu' « on se retrouve dans une situation où  le pays ne dispose aucun recours pour traiter du contentieux électoral. Ça, ce sont des choses que nous déplorons », lance-t-il.
 
Pour le secrétaire général du parti de l'Union pour le progrès de la Guinée (UPG), les raisons de consulter la base sont simples : « la démocratie, c'est la voix du plus grand nombre. Vous ne pouvez pas vous assoir, vous seuls, et décider pour tout le monde.  Quand on veut prendre une décision aussi importante que la réponse à donner à cet arrêt, il faut consulter les structures mais aussi les militants. Il faut qu'ils disent si  votre vision des problèmes correspond à leur attente. Si nous prenons des décisions qui vont aux antipodes de ce qu'attend la population, nous ne sommes pas des démocrate », affirme l''ancien premier ministre Jean Marie Doré.
 
En procédant à la saisine la Cour de Justice de la CEDEAO l'opposition aura-t-elle la chance de voir aboutir ses revendications ?
 
Avec une réponse brève Monsieur Doré dit que « la Cour de Justice de la CEDEAO règle les problèmes des relations entre les organisations de l'Etat et les citoyens dont entre autres le contentieux électoral ».
 
  Aliou BM Diallo
 
Pour Africaguinee.com
 
(+224) 664 934 624
Créé le 17 novembre 2013 17:50

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces