Aly Touré : « Pourquoi les audiences sont à l’arrêt à la CRIEF… »

CONAKRY- Depuis maintenant plusieurs jours, les audiences programmées devant les chambres de jugement et d’appels de la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF) sont arrêtées.

Cette suspension momentanée des audiences est intervenue alors que plusieurs dossiers liés aux crimes économiques présumés visant des anciens dignitaires du régime d’Alpha Condé, sont pendants devant cette Cour.

Interrogé ce mercredi 5 juin 2024, le procureur spécial près la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF) a donné les raisons. Selon Aly Touré, l’arrêt des audiences est dû à un manque de personnel, conséquence de la suspension des trois magistrats, accusés « d’insuffisance professionnelle » par le ministre de la Justice, Garde des Sceaux.

« Nous sommes en sous-effectif en ce moment à cause de la suspension de ces trois magistrats. L’un siégeait à la chambre de jugement et l’autre à la chambre des appels. Donc, c’est à cause de leur absence qu’on a arrêté les procès », a brièvement expliqué Aly Touré à un journaliste d’Africaguinee.com.

L’empereur des poursuites à la CRIEF annonce que les dossiers de ces trois magistrats suspendus récemment sont en cours d’étude. « Le Conseil Supérieur de la Magistrature est en train d’examiner leurs dossiers et on attend », a aussi ajouté le procureur de la CRIEF.

A rappeler que c’est le 23 mai dernier, que ministre de la Justice Yaya Kairaba Kaba a suspendu avec effet immédiat Alhassane Mabinty Camara, Oumar Doumbouya et Mohamed Samoura, tous magistrats de la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF).

A suivre !

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 666 134 023

Créé le 5 juin 2024 17:33

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces