Alpha Condé sur la fièvre Ebola: « On ne va pas décréter l’état d’urgence… »

alpha_conde

CONAKRY- La décision de la Guinée était attendue sur cette question ! Le président Alpha Condé s’est exprimé ce lundi sur la demande de l’Organisation Mondiale de la Santé visant à décréter l’état d’urgence pour mieux lutter contre la fièvre hémorragique Ebola, a constaté sur place Africaguinee.com.


En conférence de presse ce lundi dans l’après-midi, le chef de l’Etat guinéen a opposé un refus catégorique à cette sollicitation de l’institution mondiale chargée de la santé. « L’état d’urgence a une connotation militaire » a estimé le numéro un guinéen qui est rentré fraîchement d’un voyage des Etats-Unis.

Devant les journalistes de la presse locale et internationale, le président Alpha Condé déclaré que la situation de la fièvre hémorragique Ebola était sous contrôle. Conséquence, « On ne va pas décréter l’état d’urgence qui signifierait une restriction des libertés fondamentales des citoyens, mais nous allons appliquer l’état d’urgence sanitaire » a précisé Alpha Condé.

Lors du premier sommet Etats-Unis Afrique qui s’est tenu récemment à Washington, la gestion de la fièvre hémorragique Ebola a dominé les débats. Le chef de l’exécutif guinéen dit avoir été le porte-parole des chefs d’Etat de l’union du fleuve Mano pour demander aux occidentaux d’accroître leur soutien envers les pays frappés par le virus Ebola.

« Lors du sommet qui s’était tenu ici à Conakry, les chefs d’Etat de l’union du fleuve Mano avaient décidé que je nous représente au sommet Etats-Unis Afrique. Il y eu assez de désinformation autour de cette épidémie de fièvre Ebola. En Europe, tous les médias se focalisaient sur Ebola. Ce qui fait que même dans les métros on demandait aux gens s’ils venaient de l’Afrique de l’ouest comme si la maladie se transmettait par l’air. Il fallait donc qu’on explique aux gens que la situation n’est pas telle qu’on la décrit très souvent » a expliqué le locataire du palais Sékoutoureya.

Visiblement très décontracté, Alpha Condé a aussi répondu aux nombreuses critiques dont il a fait l’objet à cause de son déplacement pour les Etats-Unis alors que le pays était en deuil à cause du drame survenu sur une plage de Conakry et qui a causé la mort d’une trentaine de jeunes.

« Je n’ai pas voyagé parce que je voulais voyager. Je pense qu’il y a une chose qui a manqué dans la communication. On a pas su expliquer aux gens qu’on pouvait soigner la maladie si la prise en charge était effectuée à temps.  Il fallait aussi expliquer que Ebola est un problème mondial » s’est défendu le chef de l’Etat guinéen.

 

Retombées du voyage du président Alpha Condé aux Etats-Unis

Alpha Condé s’est dit satisfait de la visite qu’il a effectué aux Etats-Unis. Devant les Hommes de médias, le chef de l’exécutif guinéen a égrainé un certain nombre de « retombées » du voyage qui l’a conduit à Washington.

« Je considère que le voyage des Etats-Unis a été une réussite. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé, Ndlr) avait dit qu’elle avait besoin de 100 millions de dollars pour la lutte contre Ebola. Après la présentation que nous avons eu à faire sur la situation de la fièvre Ebola, la Banque Mondiale a donné 200 millions de dollars, les Britanniques ont aussi donné 5 millions de dollars, les américains se sont également engagés » a commenté Alpha Condé.

 

SOUARE Mamadou Hassimiou

Pour Africaguinee.com               

Tél. : (+224) 655 31 11 11

 

Créé le 11 août 2014 18:59

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

ECOBANK

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces