Alpha Condé à Coyah : ‘’ On est obligé de casser les maisons …’’

ALPHA CONDE

CONAKRY- Le président de la République a effectué ce week-end un déplacement à Coyah pour toucher du doigt  l’évolution des travaux de construction de l’autoroute Dabompa- Coyah. Une occasion pour le  Premier magistrat du pays de tenir des promesses et déplorer la casse des maisons des citoyens avant leur dédommagement, a appris Africaguinee.com.

 

‘’On a mis des croix sur les maisons des gens et les faire déguerpir sans les indemniser. Or, on doit d’abord indemniser les gens avant de les faire partir. Donc avant de mettre la croix sur la maison de quelqu’un on doit d’abord faire l’évaluation, si on casse les maisons avant les indemniser où ils vont loger ?’’, s’interroge Pr Alpha Condé.

 

Parlant du but de son déplacement, il  a indiqué que ‘’c’est pourquoi je me suis déplacer pour venir  voir les gens parce qu’il faut qu’ils comprennent qu’on est obligé de casser les maisons pour faire des routes. Vous savez sur la route là, il ya beaucoup d’accidents, il y a des tournants très dangereux’’,  a-t-il justifié.

 

 Donc, a-t-il enchainé, ‘’il faut expliquer aux populations que dans son intérêt. En attendant que nous-mêmes,  ceux qui veulent faire des usines en préfabriqué, comme ça on va développer des maisons sociales comme la  SICAP à Dakar, et à Abidjan. Donc, j’étais parti expliquer ça aux populations’’, souligne Alpha Condé, qui a aussi promis désormais d’indemniser avant de faire déguerpir les gens.  

 

‘’Je vais faire la sensibilisation et tous les gens seront indemnisés avant qu’ils ne quittent leurs maisons. C’est injuste de faire partir quelqu’un sans l’indemniser. Et nous allons interdire qu’on construise les maisons jusqu’à 30 mètres, parce que si plus tard on veut transformer la  route en autoroute, on sera obligé d’indemniser. Donc on va prendre toute s les décisions au niveau des chefs de quartiers et des maires pour qu’il y ait une certaine distance au-delà de la route où on ne peut pas construire’’, a-t-il promis.

Interrogés récemment par notre rédaction,  plusieurs citoyens se sont plaints d’avoir été victimes d’injustice. La plupart, des  déguerpis rencontrés ont déclaré  qu’ils n’y a pas eu d’assise entre eux et les autorités locales pour débattre du fond du problème depuis le démarrage  de ces travaux.

 

 ‘’L’Etat doit avoir pitié de nous. Je suis loin de la route. Mais on me dit que cela est dû au pont. Juste à notre voisinage ici, comme eux ils ont les possibilités. Ils ont feintés une partie chez eux. C’est ce qui me met en colère, parce que eux ils sont au bord de la route. Ils ont dit qu’ils n’ont pas finis, qu’ils vont ravager toute ma maison », a dénoncé M. Sylla professeur en  sciences économiques.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224)  664 93 51 32

 

Créé le 3 février 2014 10:15

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

logo-fondation-orange_3

Avis d’appel d’offre ouvert…

mercredi, 15 mai 24 - 11:36 am