Affaire Thierno Sadou Diallo : Le Directeur du SAMU témoigne en faveur de Cellou Dalein…

Cellou Dalein

CONAKRY- Voici un témoignage qui pourrait réconforter le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, Cellou Dalein Diallo ! Après les déclarations de Thierno Sadou Diallo qui a accusé ouvertement le chef de file de l’opposition guinéenne de l’avoir pas porté assistance lorsqu’il a reçu une balle lors d’une manifestation politique à Conakry, c’est le Directeur du SAMU Social de Guinée, El hadj Bailo Sow, qui vient d’apporter des précisions sur cette affaire, a appris Africaguinee.com.

Dans une déclaration adressée à notre rédaction, le Directeur de cette polyclinique a apporté un démenti aux déclarations du jeune Thierno Sadou Diallo qui se réclame comme membre de l’UFDG.

“Lors de la dernière grève Mr Thierno Sadou a reçu une balle au niveau de la colonne vertébrale en mars 2012. A cette période j’avais fais sortir mes ambulances pour sauver la population. C'est ainsi que les gens de bambeto m’ont appelé pour le transporter à l’hôpital. Mais d'après le premier  rapport médical, après l’intervention chirurgicale, Thierno Sadou était paralysé à vie. On avait réussi à le soigner grâce a l’intervention et l’équipement de la Polyclinique Maisonneuve“ a expliqué El Bailo Sow.

Dans son témoignage, le Directeur du SAMU social a confirmé la version du leader de l’UFDG Cellou Dalein Diallo.

“ L’UFDG avait participé pour les frais médicaux. Après l’extraction de la balle l’UFDG avait payé à notre structure 4 millions de francs guinéens et trois millions neuf cents mille à la clinique Ambroise Paré“ a-t-il poursuivit dans son témoignage.

Selon lui, l’UFDG devait payer la somme de 14 millions pour la seconde intervention chirurgicale du sieur Thierno Sadou Diallo.

Aux dires de M. Sow du SAMU national, l’ancien premier ministre guinéen Cellou Dalein Diallo avait plusieurs fois rendu visite au jeune Thierno Sadou Diallo. Le président de l’UFDG aurait même fait venir un médecin de la France pour soigner la victime.

“ Lorsque l’UFDG a voulu payer le reliquat de 14 millions  sa famille (grande famille) avait décidé de le transporter à Donka. Jusqu’au jour où je vous parle ce patient reste redevable la somme de 5 millions  a notre structure. De nos jours son cas ne mérite pas une évacuation si cela ne tient qu’à l’accident. Mais s’il souffre d’autre chose alors il faudra faire cas“ a conclu El hadj Bailo Sow.

 

SOUARE Mamadou Hassimiou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 664 93 51 31
 

Créé le 11 mars 2014 23:10

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: