Affaire saisie de la cargaison de devises à Dakar : ce qu’en pense Sidya Touré…

sidya touré UFR

CONAKRY- l’opposant guinéen Sidya Touré qui s’est prononcé sur l’affaire de la cargaison de devises saisie à Dakar par la douane Sénégalaise, pense que cette opération n’est pas conforme à l’orthodoxie de financière, a appris Africaguinee.com.


 Pour le président de l’Union des Forces Républicaines (UFR) en cette période de vache maigre, la Guinée a de quoi faire de son argent que de se balader d’aéroport en aéroport pour aller à Dubai.  L’ancien Premier ministre pense qu’il y a aiguille sous roche dans cette opération.

‘’Cela n’est pas conforme à l’orthodoxie financière.  Parce que normalement les  transferts entre banque centrale  sont bien matérialisés depuis un certain temps. Si  je me réfère  à l’explication que le vice-gouverneur a donné le  premier jour à savoir que l’argent devait être déposé dans une banque à Dubai pour être transférer ensuite à la City Bank à  New York, je me demande qu’est-ce qui aurait empêché la  Guinée de faire la même chose. Il y a beaucoup de questions qu’on se pose sur cette affaire. Mais une chose est sûr, ça n’a pas été régulièrement fait. Et chaque fois qu’on se retrouve avec une valise d’argent transportés dans des conditions comme ça dans les aéroports, il est certain qu’on pense à une affaire frauduleuse. Dans ce cas précis, les éclaircissements qui ont été donné n’ont convaincu personne, malheureusement’’, a commenté  Sidya Touré sur les ondes des nos confrères de la Radio Nostalgie.

L’opposant ajoute qu’il a continué à s’informer du côté du Sénégal, sur cette ‘’douteuse affaire’’, et la conclusion qui a tiré, c’est qu’effectivement, les explications que le journal a donné sont les plus proches de la réalité.

Personne ne transporte les réserves d’une banque centrale pour se promener avec,  a asséné M. Touré. A l’en croire, Dubai n’est pas une destination d’affaires pour la Guinée.

Le choix de la manière de transporter l’argent, incombe au prestataire qui a choisi Emirates pour convoyer les fonds, soutient le  gouverneur de la BCRG, Lonsény Nabé.

Mai Sidya Touré s’interroge sur la nécessité de faire transiter les fonds jusqu’à Dubaï alors que la Guinée n’a aucun chiffre d’affaires là-bas.  ‘’Je ne vois vraiment pas de relations qui doivent liées tout d’un coup entre Dubai et la Guinée  alors que Emirates a commencé à circuler ici il y a juste un an et que nous n’avons aucun chiffre d’affaires avec ce pays. Je ne vois pas les raisons qui peuvent nous pousser à aller de ce côté-là’’, relève Sidya Touré.

Selon lui, si les documents de la banque Centrale avaient été déposés à la douane au Sénégal, connaissant bien le niveau de formation des douaniers de ce pays, cela n’aurait pris l’ampleur que ça a pris. ‘’Si c’est la banque centrale qui envoi de l’argent dans ces conditions, je crois qu’on a de sérieux problèmes avec la banque centrale’’, affirme-t-il, ajoutant plus loin qu’avec la crise économique actuelle qui frappe le pays, ‘’nous avons de quoi faire notre argent que de se balader d’aéroport en aéroport pour aller à Dubaï’’.

Hier en conférence de presse, le  gouverneur de la Banque Centrale de la république de Guinée (BCRG), a précisé que l’opération dont il est question n’a pas porté sur 4 milliards de francs CFA, autrement équivalent à huit millions de dollars. ‘’Mais c’est un montant bien plus important. C’est 20 millions de dollars au lieu de huit millions de dollars équivalent à 4 milliards de  Cfa’’, a précisé Lonsény Nabé.

Pour rappel c’est le 8 août dernier, les douaniers sénégalais ont intercepté et saisi des valeurs monétaires débarquées d’un aéronef en provenance de Conakry, et qui devaient embarquer sur l’avion de la compagnie Emirates reliant Dakar à Dubaï.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 31 11 12

Créé le 26 août 2014 12:41

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

ECOBANK

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces